Asr

présentez-vous, racontez votre parcours, et discutez de vos centres d'intérêts...
Avatar du membre
michif
VIP
VIP
Messages : 1830
Enregistré le : 19 avr. 2011, 06:07
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Asr

Message par michif » 16 févr. 2017, 14:52

C'est quoi le petit bitognot noir à côté de la pique ? Un allume cigare ?

:ninja: :ellipses: :?: :arrow: :fray: :?: :scream: :lang: :nul: :nul: :heart: :heart: :idea:

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 16 févr. 2017, 15:30

Le caoutchouc, sensiblement les même forme et taille qu'un caoutchouc de pied de chaise chromé des années 50.

Ce qui m'impressionne est l'acier de la câblerie tenant le cordier… d'ailleurs accordé à la quinte-et-deux-octaves de la corde de Mi pour un côté, et à la septième-mineure-et-deux-octaves de la susmentionnée corde de mi pour l'autre côté :)
Modifié en dernier par asr le 16 févr. 2017, 22:27, modifié 1 fois.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7346
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Asr

Message par Maryse » 16 févr. 2017, 20:14

Le mec amoureux de sa contrebasse... :D

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 16 févr. 2017, 20:46

Maryse a écrit :Le mec amoureux de sa contrebasse... :D
Nan, c'est du teasing…
Basse.pied.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7346
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Asr

Message par Maryse » 16 févr. 2017, 21:06

asr a écrit : Nan, c'est du teasing…
Et sur une grand mère en plus... bindidon.

Pas une grand mère en pluche

Avatar du membre
Leptimo
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 923
Enregistré le : 19 mai 2010, 18:57
Localisation : Ajaccio

Re: Asr

Message par Leptimo » 16 févr. 2017, 23:16

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :heart: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 18 févr. 2017, 13:22

Basse.Fender.jpg
C'est le cab, qui est Fender.
Pas la basse.


(ceci dit, le cab, il envoie du bois. Précis, net, même à bas volume − et c'est tant mieux − ; je n'ai jamais dépassé le « 3 » avec mes basses sur quelque tête que ce soit :)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: "Gut-a-like" : ca vaut quoi ?

Message par asr » 20 févr. 2017, 13:11

Maryse a écrit :Plus sérieusement, …/…
et quand c'est trop haut et trop tendu, à l'arco ya pas bon.
Autrement dit, c'est normal que je pleure ma mère à chaque fois que je tente de sortir autre chose qu'un partiel choisi au dé, avec ma 4/4 à 29kg/corde ?

Je veux dire, en plus d'être débutant total ?

Ceci dit, Maryse, même en descendant le diapason, tu es sûre que les 4/4 seront moins tendues que les 3/4 ? il faut perdre 4 à 6 kg, tout de même.

(comment ça, je dérive off topic sa race des ours zyva quoi ?)
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7346
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: "Gut-a-like" : ca vaut quoi ?

Message par Maryse » 20 févr. 2017, 14:20

asr a écrit : Autrement dit, c'est normal que je pleure ma mère à chaque fois que je tente de sortir autre chose qu'un partiel choisi au dé, avec ma 4/4 à 29kg/corde ?

Je veux dire, en plus d'être débutant total ?
Le fait d'être débutant total joue énormément. Qu'une 4/4 ait plus de poids par rapport à une 3/4 c'est normal (voir formule de Taylor qui montre que tension, diamètre, longueur et masse volumique du matériau employé sont corrélés à fréquence égale) et adapté à l'instrument je suppose... Quand on monte des cordes 4/4 sur une 3/4, à diapason égal, on a une impression de plus de souplesse que le même modèle de cordes prévues pour 3/4. Si tes cordes sont très hautes (voir les topics sur hauteur de cordes) et très tendues, ça va grincer + facilement.
asr a écrit : Ceci dit, Maryse, même en descendant le diapason, tu es sûre que les 4/4 seront moins tendues que les 3/4 ? il faut perdre 4 à 6 kg, tout de même.
Tu vas à peine descendre le diapason... 438? Pas franchement d'interêt. Ta basse est une 4/4, elle est prévue pour supporter une tension supérieure engendrée par des cordes plus longues. Par contre, si elle nécessite un réglage pour cause de cordes trop hautes, que les cordes sont trop tendues à cause du modèle choisi et que toi tu peux te dire qu'après une semaine, en autodidacte, si tu fais couiner c'est normal, alors tout va bien. ;-)

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 20 févr. 2017, 14:28

Maryse a écrit :
asr a écrit :Ceci dit, Maryse, même en descendant le diapason, tu es sûre que les 4/4 seront moins tendues que les 3/4 ?
Tu vas à peine descendre le diapason... 438? Pas franchement d'interêt. Ta basse est une 4/4, elle est prévue pour supporter une tension supérieure engendrée par des cordes plus longues.
On ne s'est pas compris :)
Si tu monte des cordes 4/4 sur une basse 3/4, tu es sûre que ce sera moins tendu ? Manifestement oui, mais je suis surpris que la faible différence de longueur permette de réduire la tension par corde de plus de 4kg…
Par contre, si elle nécessite un réglage pour cause de cordes trop hautes, que les cordes sont trop tendues à cause du modèle choisi et que toi tu peux te dire qu'après une semaine, en autodidacte, si tu fais couiner c'est normal, alors tout va bien. ;-)
:)
J'attend la réponse. Pour le moment, les conservatoires de ma brousse font le mort.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7346
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Asr

Message par Maryse » 20 févr. 2017, 15:08

asr a écrit : Si tu monte des cordes 4/4 sur une basse 3/4, tu es sûre que ce sera moins tendu ?
Oui. Je parle en sensation sous les doigts ressentie avec des Sprirocore Mittel 3/4, et les mêmes cordes en 4/4 montées sur ma 3/4. Il y a une plus grande sensation de souplesse dans le 2nd cas. Je n'ai pas mis ces cordes sur une 4/4 puis sur ma 3/4 pour évaluer la différence de sensation de tension sous les doigts. Soyons bien clairs.
Manifestement oui, mais je suis surpris que la faible différence de longueur permette de réduire la tension par corde de plus de 4kg…
Bin... ptête c'est pas le même matériaux etc etc. Chaipa. Les tableaux de référencement des tensions parlent d'eux mêmes.

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 02 mars 2017, 16:18

Gamme de Sol : checked.
Gamme de Mi mineur : checked :)
(comment ça, ce sont les mêmes :) la musique, c'est facile en fait. En revanche, qu'est-ce que je suis content d'avoir d'abord appris à parler, ça m'aide pour comprendre comment écrire, maintenant.
Si j'avais fait l'inverse, à savoir apprendre le solfège et l'harmonie, j'aurais laissé tomber la musique depuis bieeeeeen longtemps…

À l'archet, j'ai commencé à bosser au métronome, pour s'imposer les changements de sens, y'a pas d'autre solution, si ? À part avoir un beau son, la vraie difficulté, c'est d'avoir suffisamment de mèche, et du coup, de s'imposer de changer de sens ?
Y a-t-il une différence de son (je n'ai pas l'impression) entre talon -> pointe et l'inverse ?
PS: j'aurai des cours, mais pas avant septembre.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
asr
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 211
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 17 mars 2017, 10:35

Bien. Tout le monde se fout de mes problèmes d'archet… bande d'ingrats :)

Premier cours de contrebasse avec une vraie prof hier, dans une vraie école de musique. Plusieurs constatations s'imposent :
- il est impossible (ou du moins trèèèèèès compliqué…) d'apprendre cet instrument en autodidacte total :
* l'enseignant·e est le ou la seul·e à te regarder jouer pour pointer le doigt sur tes zones de contraction qu'il va falloir que tu détendes ;
* l'enseignant·e est déjà passé·e par tous les problèmes de débutant·e que tu rencontres au quotidien.

- il y a autant de différence entre une basse 4/4 massive et une 3/4 semi massive qu'entre une guitare électrique et une guitare folk : les cordes sont dans le même matériau, mais les tensions et l'action des cordes sont totalement différentes (bon dieu que c'est facile de jouer sur la basse de la prof…)

- le conservatoire ne t'apprend pas à jouer d'un instrument de musique. Il t'apprend à placer sur le manche des notes chromatique en lecture à vue ; autrement dit, il t'apprend à reconnaitre les notes sur la portée et les convertir en doigté sur le manche.
Et là, je m'étend un peu pour faire un vrai coup de gueule contre l'éducation musicale portée par le conservatoire, qui privilégie l'apprentissage de la lecture et de l'écriture musicale au détriment du jeu sur l'instrument. Je m'explique.
1/ c'est généralisé, et enseigné dans les écoles. Ce n'est spécifique ni à un·e enseignant·e, ni à un instrument ou un pupitre.
2/ un·e apprenti·e qui ne saurait jouer sur l'instrument ce qui est écrit sur la partition va être jugé comme ne sachant pas jouer de l'instrument (mauvais diagnostic).
3/ le décrochage entre la partition (tonale, chromatique) et l'instrument et sa production sonore (et donc l'oreille) empêche l'apprenti·e d'établir simplement et intuitivement une relation entre gamme, degrés, musique.
De manière symptomatique, dès le premier exercice mélodique de la méthode Rabbath, on joue 8 mesures d'une pièce en Do mineur. Mi♭ et Si♭, donc. À la quatrième mesure, un Si♮fait son apparition. Logique, c'est l'époque et le compositeur qui veulent ça.
Pédagogiquement, plutôt que de présenter la gamme de Do, les intervalles et de préciser qu'à la quatrième mesure , il faudra jouer une 7ème majeure et non mineure comme la gamme l'impose, l'enseignant·e va laisser l'étudiant·e lire et chercher le Si♮, alors qu'il ou elle est déjà confronté·e aux difficultés de lecture des autres notes de la gamme.

Il n'y a plus de relation possible avec la gamme. L'étudiant·e doit préalablement connaître la position de tous les chromatismes.

Comment improviser, si on coupe les ponts de la sorte avec la gamme et la tonalité du morceau ? Comment vont faire les étudiant·e·s pour s'affranchir de la partition ?
Je suis prêt à parier (certains me l'ont dit) qu'ils en sont incapables : plutôt que d'entendre le morceau ou de visualiser le doigté (mémoire auditive, mémoire corporelle), ils visualisent la partition (mémoire visuelle). Pas de relation entre l'oreille et la note à jouer. Décrochage.

Alors, ce n'est pas contre le conservatoire que je m'insurge, mais contre le manque d'ouverture dans la pédagogie qui y est enseignée. Je comprend bien évidement l'intérêt, la fonction, la nécessité de la partition, du solfège, des cours de FM, et bien sûr que pour jouer une pièce en orchestre il FAUT savoir jouer à vue, là n'est pas la question. Mais pourquoi les enseignants issus de la filière de conservatoire ne sont-ils pas formés à s'en affranchir, et à imaginer d'autres méthodes d'apprentissage à l'oreille, par exemple, pour ne pas introduire 1/ ces deux difficultés supplémentaire que sont la lecture et l'apprentissage du manche, et 2/ pour remettre les doigtés en relation avec la tonalité du morceau qu'ils sont en train de jouer ?

Allons un cran plus loin : pourquoi un tel académisme (au sens tour d'ivoire), et par là même, un tel mépris de la musique vivante et/ou populaire, qui s'enseigne et se transmet d'oreille ?
Enseigner à parler AVANT d'apprendre à lire permet de ne pas perdre l'apprenti·e avant d'avoir commencé à produire des sons organisés sur l'instrument. Imposer ce mouvement non naturel ne serait-ce pas à l'œuvre le même mécanisme social que la césure par la langue, par les codes vestimentaires, l'éducation ?
Si ce n'est pas pour volontairement complexifier l'apprentissage, et par là même filtrer les classes sociales susceptibles d'entrer dans le cercle de ceux qui savent, pourquoi un tel mouvement anti-naturel et contre productif ?

PS: pour la basse, que ce soit clair, ma prof est super, très à l'écoute, et fait beaucoup d'efforts pour s'adapter à ma contrainte de base que j'ai exposée : je ne SAIS PAS lire à vue. Je déchiffre puis apprend d'oreille depuis plus de 20 ans, mais je me soigne. Mais elle a beau faire ce qu'elle voudrait, ses mécanismes de lecture à vue reviennent au galop. On voit bien que c'est ancré au plus profond de son apprentissage, au point d'en être incontournable. À l'image d'autres enseignant·e·s que j'ai pu rencontrer, pour moi ou pour d'autres, qui ont le même mode de fonctionnement. Ce n'est pas un problème d'enseignant·e, mais de formation pédagogique.
Modifié en dernier par asr le 17 mars 2017, 11:51, modifié 1 fois.
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan

Avatar du membre
Leptimo
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 923
Enregistré le : 19 mai 2010, 18:57
Localisation : Ajaccio

Re: Asr

Message par Leptimo » 17 mars 2017, 11:07

Joli pavé, m'sieur, il est de 68? :mrgreen:
Bah, bien d'accord dans l'ensemble, j'ai souvent tenu le même discours, aujourd'hui on me répond que ça change mais j'y crois pas trop... enfin, ça viendra un jour?
N'empêche que le conservatoire m'a bien servi, même s'il m'a fallu plusieurs années ensuite pour jouer autre chose que du classique sur une partoche et sortir du carcan. Brassens j'en ai pas trop chié, mais le reste...
J'ai des élèves de guitare et de basse, je n'oblige pas la lecture mais un minimum de connaissances en harmonie de base, et finalement tout le monde apprend à déchiffrer partoches et tablatures, mais pas à lire à vue, ils s'en foutent, moi aussi. Tout le monde apprend à construire les accords via les intervalles, apprend les cadences, le relevé, les rythmes, les grilles...etc... ce qui m'a manqué au conservatoire... Rognntudjuuu, le temps que j'aurais gagné! :stress:

D'ailleurs j'aimerais bien savoir si ça change ou pas, si un certain changement se généralise ou s'il est isolé...

Avatar du membre
Bdumbdum
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 105
Enregistré le : 24 juin 2013, 21:18
Localisation : entre Sillet et Talon...

Re: Asr

Message par Bdumbdum » 17 mars 2017, 11:32

moi qui ne sait pas lire (et j'ai commencé la musique voilà 30 ans :shock: ) je n'arrive pas à comprendre que dans l'école de musique de mes gamins, il n'y a strictement aucun apprentissage de l'harmonie. Je suis très heureux pour eux qu'ils aient appris à lire de façon toute naturelle dès le plus jeune age, mais je suis obligé de contrebalancé en les faisant improviser et/ou jouer des morceaux sans partition; les initier moi même à comment est construit un accord; leur faire prendre conscience des intervalle; les initier aux grilles d'accord..... et leur montrer qu'on à le droit de se tromper, que de faire du bruit permet aussi de comprendre des choses, de se lacher... que tout ça n'est qu' un jeu, que l'on fait de la musique pour se faire plaisir. Je n'ose pas imaginer les dégats chez les éléves qui n'ont pas la chance d'avoir ça chez eux (ou autour d'eux), malgré l'importance et la qualité d'une formation classique. Alors que j'ai toujours pensé que je suis inevitablement handicapé par ce manque d'enseignement, je me rend compte que l'inverse pourrais être encore pire. (et je ne parle même pas de la relation physique au rythme : toujours se putain de metronome.... me voilà obligé d'empecher mes enfants à utiliser metronome et partition, à leur apprendre à jouer sans ces bequilles... comme les petites roulette du vélo quoi...
il fut courageux. il combattit la peur de savoir par la peur de ne pas savoir ; et il gagna, parce qu’il n’avait pas le choix.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité