Blues For Alice, besoin de conseils !

Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz
Répondre
benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par benoa » 02 juil. 2008, 14:15

Salut
en fait je rame sur pas mal de standards en ce moment, mais Blues 4 Alice m'intéresse particulièrement (comme tous les blues de Parker). Difficulté : comment traverser ces changements incessants d'accords ? J'ai tendance à être crispé par tous ces II V, et mon walk sonne très scolaire. Malgré une analyse préalable de l'harmonie, je galère. Et comme je n'ai pas encore trouvé de quoi repiquer sur ce standard.. Des conseils ??

Avatar du membre
timo
VIP
VIP
Messages : 1140
Enregistré le : 17 févr. 2007, 10:59
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par timo » 03 juil. 2008, 00:01

Ben alors, pour des morceaux comme celui-là, faut vraiment pas faire dans le détail, moi je dirais : simplicité et efficacité. Regarde ce que joue Ray Brown sur les deux premières grilles de l'enregistrement avec Charlie Parker lui-même :

Image

Il a l'air plus préoccupé par la pulsation que par les notes elles-mêmes : il n'hésite pas à jouer tonique-tonique-tonique-tonique par moments, et à d'autres il dérive un peu de l'harmonie écrite, généralement parce qu'il joue une ligne sympa qui justifie un petit écart.

De toute façon, à la base, un blues suédois comme ça, c'est créé à partir d'une réharmonisation d'un blues plus ou moins "normal", donc il y a quand même une souplesse avec cette avalanche de II-V. Je veux dire, c'est pas Giant Steps, alors si tu fais une impasse de temps en temps c'est pas grave. Tant que tu restes dans l'esprit du truc, tout va bien.

Un autre truc : tu peux baisser le tempo pour avoir le temps de jouer de jolies lignes sur ces harmonies, et d'ailleurs le bebop c'est pas toujours à fond la caisse comme le croient certains saxophonistes ! :mrgreen: Les versions originales de Blues For Alice, justement, et de Donna Lee sont plus des medium que des up, par exemple.

benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Re: Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par benoa » 03 juil. 2008, 20:43

Merci Timo :parfait: :parfait:
Exactement ce que je voulais entendre :mrgreen:
Super pour le plan de Ray Brown.. c'est vraiment clair, et ça sonne grave.
Allez hop, au boulot !!

Avatar du membre
bromius
Membre Actif 3
Membre Actif 3
Messages : 303
Enregistré le : 16 oct. 2006, 01:08
Localisation : Grenoble

Re: Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par bromius » 16 juil. 2008, 22:07

Bonjour à tous ! Il y a bien longtemps que je n'ai pas posté ici, mais le temps me manque. J'ai changé d'avatar : c'est tout simplement Jack London avec son épouse, en vacances à Hawaii. Le relevé publié par Timo est effectivement instructif pour qui veut se familiariser avec le "métier". Mais, Timo, je te trouve trop complaisant sur ce coup-là ! ("Faut vraiment pas faire dans le détail"). Quand on regarde attentivement le walking de Ray Brown, on voit que presque rien n'est laissé au hasard. Tout d'abord, 90 % des notes qu'il joue sont celles des accords (à savoir : Tonique, 3, 5 ou 7). C'est vraiment une contrainte qu'il faut s'imposer. Lorsque j'ai débuté, je me contentais de jouer (vaguement) les notes de la gamme majeure correspondant aux II V I. Nul et non avenu. Ça ne sonne pas. Lors d'une master class, j'ai pu travailler deux heures en atelier avec François Moutin, qui nous a conseillé (ordonné, même), de raisonner en accords, en expliquant qu'il les avait mémorisés sous la forme de "petits triangles" (T, 3, 5, lorsque chacun de ces degrés est joué sur une corde différente). Il suffit de connaître l'emplacement de la tonique n'importe où sur le manche, pour ensuite construire ce "petit triangle", et l'altérer selon la nature de l'accord (ainsi sur un accord mineur, la tierce "recule" d'un demi-ton, sur un accord de b5, la quinte fait de même, etc.). Un autre conseil précieux (et élémentaire) m'avait été donné par Gildas Boclé : ne pas hésiter à tomber sur la tonique sur le premier temps de la mesure et, pour "l'annoncer", la faire sentir au soliste et assouplir la marche de l'ensemble, faire précéder cette tonique d'une note située 1/2 ton au-dessus ou au-dessous. Ce principe est utilisé à plusieurs reprises par Ray Brown. Il est aidé par la grille elle-même, qui, comme partout en jazz, utilise des accords de transition précisément situés 1/2 ton au-dessus ou au-dessous (par exemple, mesures 3-4 : Db7-Cm7). On peut même dire que cette approche par 1/2 est très systématique chez Ray Brown. On la trouve dans les transitions entre les mesures 1-2, 3-4, 4-5, 5-6, 6-7, 8-9, etc. C'est vraiment ça (entre autres) qui donne de l'assise et permet de déployer l'harmonie, de faire sentir sa progression, et qui fait que le jeu d'accompagnement du bassiste mérite d'être appelé "walking". Ces deux impératifs (jouer les notes de l'accord au bon moment, annoncer la tonique) peuvent sembler difficiles au débutant. Il ne faut pas se décourager : les automatismes viennent avec un peu d'entraînement, et on finit pas ne plus y penser. Timo a donc raison d'encourager à travailler à tempo lent ou medium.
Ciao !

Avatar du membre
timo
VIP
VIP
Messages : 1140
Enregistré le : 17 févr. 2007, 10:59
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par timo » 20 juil. 2008, 21:33

bromius a écrit :Mais, Timo, je te trouve trop complaisant sur ce coup-là ! ("Faut vraiment pas faire dans le détail").
Moi, complaisant ? Dieu m'tripote !

En fait, je voulais dire ça :
bromius a écrit :Tout d'abord, 90 % des notes qu'il joue sont celles des accords (à savoir : Tonique, 3, 5 ou 7).
:mrgreen:

Avatar du membre
bromius
Membre Actif 3
Membre Actif 3
Messages : 303
Enregistré le : 16 oct. 2006, 01:08
Localisation : Grenoble

Re: Blues For Alice, besoin de conseils !

Message par bromius » 22 juil. 2008, 18:29

Timo, j'avais zappé ta réponse. Tu portes ta mauvaise foi avec beaucoup d'élégance (voire d'insolence). Cela te vaudra quelques années au purgatoire, avant d'accéder au paradis des bassistes (parce que tu le mérites quand même).

Répondre