be bop

Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz
Répondre
Avatar du membre
alexaymi
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 59
Enregistré le : 22 févr. 2008, 12:35

be bop

Message par alexaymi » 16 nov. 2008, 20:13

Bonjour,
ma question est, quelle genre de cromatismes s'utilise dans le be bop,
et quand les utilizer.Coment vous vous en servez de games genre lidian b7?
Je practiques, je y travaille, mais c'est pas encore ça...
desole encore pour mon français ecrit... :roll:

Avatar du membre
timo
VIP
VIP
Messages : 1140
Enregistré le : 17 févr. 2007, 10:59
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: be bop

Message par timo » 16 nov. 2008, 23:22

Salut Alex,

C'est un peu vague comme question... Dans le bebop (je suppose que tu parles des solos), TOUS les chromatismes y passent. Cependant, il y en a certains qui sont plus utilisés que d'autres, et au début des années 1970 le pédagogue David Baker a inventé le concept de gammes bebop pour formaliser ça. En gros, on ajoute une note de passage dans une gamme de 7 notes pour faire une gamme "bebop" de 8 notes. Les gammes utilisées le plus souvent sont les modes ionien, dorien, et mixolydien. Pour faire vite, l'intérêt de cette note supplémentaire est de mettre les notes importantes de la gamme (1, 3, 5, 7) sur les temps, si on joue la gamme en croches.

Mais... cette théorie date des années 1970. Charlie Parker n'a pas connu le concept de "gamme bebop". Il n'a même pas connu le concept de "chordscales", cette théorie si utilisée aujourd'hui, qui dit que sur tel accord on peut utiliser telle ou telle gamme. Dans les années 1940-1950, les jazzmen pensaient plutôt verticalement, en accords, il faut vraiment attendre le jazz modal pour que le concept de gamme prenne l'importance qu'il a aujourd'hui.

Et pour revenir à tes questions, ce n'est pas en apprenant comment et quand tel ou tel chromatisme s'utilise, ou savoir jouer le mode lydien dominant, que tu vas apprendre à jouer du bebop. Le problème est plus large. Je ne peux pas le savoir sans t'avoir entendu jouer, mais mon petit doigt me dit que tu manques peut-être tout simplement de vocabulaire bebop. Si c'est le cas, je te conseillerais d'en apprendre "par immersion", c'est à dire écouter Charlie Parker toute la journée, acheter l'Omnibook si ce n'est pas déjà fait, apprendre tous les thèmes qui sont dedans, relever des solos et apprendre à les jouer (aussi lentement que nécessaire). Tu apprendras bien plus que les notes à jouer, il y a aussi l'intention, le placement rythmique, l'articulation, la dynamique etc etc. Toutes ces choses qui ne se transmettent que par la tradition orale.

Alors, oui, ça prend du temps, mais à mon avis c'est la seule manière d'y arriver. On est parfois découragé et on aurait bien envie d'une formule magique, d'un "truc", pour y arriver, alors on cherche des choses, encore un chromatisme de plus, une tension de plus, une gamme de plus. Malheureusement, ça ne marche pas comme ça.

Ah oui, y'a toujours un bouquin que je conseille pour se lancer dans cette voie, c'est Jazz Conception for Bass de Jim Snidero. En gros c'est un recueil d'une vingtaine de solos à jouer avec une forte couleur bebop. Moins intimidant qu'un solo de Bird. 8-)

Avatar du membre
alexaymi
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 59
Enregistré le : 22 févr. 2008, 12:35

Re: be bop

Message par alexaymi » 17 nov. 2008, 20:02

oui Timo,t'as raison; c'est un probleme de vocabulaire, il faut boire et boire de cette eau....
je vais ecouter quelques disques...surement de cette façon, et en analizant les releves
ma question va se repondre...

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8201
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: be bop

Message par Maryse » 17 nov. 2008, 22:41

alexaymi a écrit : ma question va se repondre...
Alors ça, c'est une formulation adorable.

Répondre