Walking bass pour Bernie's Tune

Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz
Avatar du membre
Djean
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 129
Enregistré le : 22 juil. 2017, 13:54
Localisation : Lyon

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Djean » 09 févr. 2018, 02:11

Maryse a écrit :
08 févr. 2018, 22:26
Bon, je galère sur mon logiciel de vidéos, je reviens donc par ici.

Concernant les notes à utiliser... Réflexion: la gamme tempérée est constituée de 12 notes, qui se répètent sur les octaves. 12 notes c'est pas beaucoup...

Des cachuètes
Des nouilles
Du sel
Du poivre
De l'huile
De l'ail
Des tomates
De la mozza
Du vin
Du fromage
Du pain
Des fraises

12.

Il faut se dire qu'il va y avoir redite :D Et c'est normal. Faut faire avec et être inventif pour que les convives aient l'impression de ne pas tjrs manger la même chose.

Un thème comme Bernie's Tune: il est en Dm. Le Fa# est joué à la mélodie - 5è et 6è mesures (tierce majeure / à D m), mais c'est surtout une note d'approche inférieure du Sol. Au début, le sol# est joué, la #11 par rapport à la tonalité, mais là aussi, c'est une approche inférieure du La, la quinte.

En tant que bassiste, le sol# et le fa#, surtout si on joue dans les graves, ne vont être que des petits pivots de passage à utiliser à bon escient. Le B est certainement la note la moins utilisable, sauf encore, en petit passage.

Donc en gros on va avoir comme matos sûr et stable; D E Eb (uniquement pour le pont sur Cm et F7) F G A Bb C C#.

9 notes.

Des cachuètes
Des nouilles
Du sel
De l'huile
De l'ail
Des tomates
De la mozza
Du vin
Des fraises

Donc va y avoir du radotage!! :D Donc faut pas se mettre la rate au court bouillon. On va toujours revenir sur les mêmes éléments de bases, c'est comme ça. Il va falloir jouer avec les combinaisons genre... mozza poêlée avec réduction de vin chaud / cacahuètes grillées. Les répétitions: des cacahuètes des fraises des cacahuètes des fraises des fraises des fraises des cacahuètes. Le pitch (hauteur des notes): des fusilli, des coquillettes, des spaghetti, des macaroni, des linguine ou des tomates fraîches, des tomates séchées, du coulis, des tomates cerises. Et les variations rythmiques: une bouchée de nouilles, 3 pincées de sel, 1 demie-gousse d'ail, 1 pincée de sel, de l'huile, une gousse entière, 2 bouchées de nouilles, 1 cubi de vin :mrgreen:

Et c'est marre.
J'adore !!!! :parfait: tellement bien dit !
Maryse, tu m'invites à manger quand tu veux !! :mrgreen: (et j'apporte le cubi :D )
Modifié en dernier par Djean le 09 févr. 2018, 02:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Djean
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 129
Enregistré le : 22 juil. 2017, 13:54
Localisation : Lyon

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Djean » 09 févr. 2018, 02:12

Et j'ajoute que, oui, ce disque de Henderson est fabuleux !

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8160
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Maryse » 09 févr. 2018, 12:06

Djean a écrit :
09 févr. 2018, 02:12
Et j'ajoute que, oui, ce disque de Henderson est fabuleux !
Ouais... pfff... quelle ode à la musique et au collectif qui permet qu'elle existe!
Maryse, tu m'invites à manger quand tu veux !! :mrgreen: (et j'apporte le cubi :D )
ça marche... :D enfin... ça walk... ;-)

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8160
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Maryse » 09 févr. 2018, 12:10

gromer a écrit :
09 févr. 2018, 01:10
Tout le travail rythmique sur les pompes est bien utile quoique tu en dises.
Ha mais je n'ai pas dit que les pompes étaient inutiles. C'est hyper formateur les pompes, ce rebond particulier, et très difficile à faire swinguer avec à propos, c'est clair! Ce qui peut ne pas le faire, c'est trop changer de modalité d'accompagnement, provoquer trop de ruptures de dynamiques, scander tous les changements. Revenir sur une pompe après un bon moment à walker, l'idéal serait qu'il y ait une nécessité artistique et acoustique (créer un relief dans la matière sonore) et un mouvement collectif en accord avec cette nécessité. Après bon, sur le papier, c'est mega facile de pérorer sur le sujet. En situation... mmmh... on sait tous que hein... bon, faut pas non plus trop théoriser sur le truc.

Pour le truc de walker walker walker, ça reste dans l'idée: "je produis beaucoup de matière pour ensuite élaguer et affiner". Je trouve ça + aisé que l'inverse mais c'est chacun selon..

Rachel Wells
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 18
Enregistré le : 22 janv. 2018, 16:39
Localisation : Vierzon

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Rachel Wells » 09 févr. 2018, 13:43

Merci Maryse si par hasard vous êtes de passage à Vierzon je tâcherai de vous cuisiner un bon petit plat avec tous ces ingrédients...
Et comme disait Saul Goodman dans Breaking Bad : "En avant la tambouille" !
Le temps nous étreint, le temps nous égare
Le temps nous est train, le temps nous est gare

gromer
Membre Actif 5
Membre Actif 5
Messages : 763
Enregistré le : 16 févr. 2015, 20:32

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par gromer » 09 févr. 2018, 18:09

Maryse a écrit :
09 févr. 2018, 12:10



Pour le truc de walker walker walker, ça reste dans l'idée: "je produis beaucoup de matière pour ensuite élaguer et affiner". Je trouve ça + aisé que l'inverse mais c'est chacun selon..
Tu veux dire continuer à jouer, rester dans le groove, même si tes notes virent grand n'importe quoi, tu te retrouveras deux mesures plus loin?

Plutot que de recommencer quand tu te plantes et finir avec une ligne à peu pres propre mais sans doute obsessionnelle?

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8160
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par Maryse » 09 févr. 2018, 18:25

gromer a écrit :
09 févr. 2018, 18:09
Maryse a écrit :
09 févr. 2018, 12:10
Pour le truc de walker walker walker, ça reste dans l'idée: "je produis beaucoup de matière pour ensuite élaguer et affiner". Je trouve ça + aisé que l'inverse mais c'est chacun selon..
Tu veux dire continuer à jouer, rester dans le groove, même si tes notes virent grand n'importe quoi, tu te retrouveras deux mesures plus loin?

Plutot que de recommencer quand tu te plantes et finir avec une ligne à peu pres propre mais sans doute obsessionnelle?
Ça dépend si tu es en contexte maison ou répétition déjà.

Et ça dépend de l'objectif de l'instant... c'est ça qu'il faut cibler. Un objectif qui soit une étape dans le résultat global.

Si ton objectif est de travailler l'endurance tranquille à la maison, tu zappes les problèmes de structure (nombre de mesures dans la grille) et tu walkes. L'important dans ce cas c'est la constance du doumdoum-transe, avec la pulse régulière et la conscience de toujours être d'équerre par rapport à la métrique de la mesure. Ça, ça ne se négocie pas! 1 2 3 4. Si à un moment tu te foires sur un Cm7 dans une grille par exemple, tu ne t'arrêtes pas, tu gardes ta pulse doumdoum en 4 temps (ça veut dire que tu sais tjrs où est le 1) en te repositionnant sur l'accord que tu as foiré (genre 4 fois la fondamentale pour se regrouper) et ensuite, pouf tu continues. Tu rajoutes des wagons au train un peu comme tu veux, en gros. Si ton train au final il fait 43 mesures au lieu de 32, c'est pas grave. Dans l'idée que l'objectif à ce moment c'est: je walke contre vents et marées en 4 temps.

Tu peux aussi faire, pour simplifier, des walks "random", sans aucune grille, aucune tonalité de référence. Les noires s'enchaînent hors système tonal. Ce qui prime là, c'est la pulse, 4 temps dans la mesure, et la continuité du son. Plus facile selon moi que de devoir produire un débit constant tout en réfléchissant aux accords que l'on doit jouer! Pour acquérir l'essentiel de cette pulse-transe de la walking il est important que le mental soit en berne. Si calculer les accords sollicite trop le mental, alors ne fais que du gestuel hors système harmonique - grille - accords qui s'enchaînent.

En répétition par contre(basse), tu assures la structure, donc moins prendre de risques au niveau du choix des notes mais tjrs tracer sur la walking sans briser les dynamiques à outrance (je dis ça rapport à ce que tu disais de tes variations de dynamiques pour marquer des changements aux autres musiciens).

gromer
Membre Actif 5
Membre Actif 5
Messages : 763
Enregistré le : 16 févr. 2015, 20:32

Re: Walking bass pour Bernie's Tune

Message par gromer » 09 févr. 2018, 22:11

ok. Merci :D

Répondre