Ron Carter

Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz
benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Ron Carter

Message par benoa » 27 oct. 2007, 14:15

Salut
j'ai vu que certains n'hésitaient pas ? ?voquer avec le sourire la justesse de Ron Carter sur l'instrument.
J'ai donc un petit cadeau exclusif pour vous chers amis !
J'ai interview? ce grand musicien cet été ? l'occasion de son concert ? Cussac Fort-M?doc. 12 minutes d'entretien pas facile. Il y avait du bruit, une traductrice en lui et moi... Bref, j'ai un peu gal?ré et je ne suis pas très staisfait de cet itw qui devait paraître pour Citizenjazz.

Je vous la livre telle quelle, et vous verrez que ma question sur la justesse a d?stabilis? quelque peu mon "client" :mrgreen:

Ron Carter

Cussac Fort-M?doc, le 20 juillet 2007.
Festival Jazz Fort-M?doc.




Comment en êtes-vous venu ? jouer avec Jacky Terrasson?


Heu? Vous devriez plutôt me demander comment Jacky en est venu ? jouer avec moi ! C'est très différent ! Jacky a son propre groupe, et j'ai le mien. Mais le pianiste qui devait faire cette tourn?e avec moi (Mulgrew Miller) n'était pas disponible, alors j'ai demandé ? Jacky de jouer avec moi ? Boston et nous nous sommes régal?s. Je lui ai donc proposé de se joindre ? moi sur cette tourn?e qui se d?roule merveilleusement bien.

Vous aviez déjà joué avec Jacky Terrasson?

Oui, nous avons fait quelques concerts ensemble l'année dernière.

Pourquoi jouer sans batterie?


C'est un choix. J'aime jouer avec un batteur mais lorsqu'il n'y a pas de batterie on n'a pas besoin de se soucier du son de la batterie, de sa mise en place? On est moins nombreux sur scène et j'aime cette sensation.

Est-ce que c'est plus difficile?


Je suppose que cela dépend des personnes avec lesquelles vous jouez? ( rires)

Et pourquoi un tel choix d'instruments? Il ne s'agit pas du trio ? piano ? tel qu'on se l'imagine?

Mais au contraire, ça l'a été pendant des années mais plus maintenant. L'idée n'est vraiment pas nouvelle. J'aimerais bien prétendre que c'est le cas, mais ce n'est pas vrai. Il y a bien des gens qui essaient de le dire, mais ça n'en est pas moins faux. Je veux dire qu'il y a eu des trios avec batterie, des trios sans batterie comme celui de Nat Cole qui est probablement le plus c?làbre, ou encore celui de Ray Brown? Ce n'est donc vraiment pas une idée nouvelle.

Est-ce que vous en retirez une ?nergie particuliére?

Non, pas plus en quartet qu'en trio ou dans d'autres formations.

Vous avez un répertoire particulier pour ce groupe ?


Oh oui, j'en ai une pleine bibliothèque.

On sait que vous avez enregistré plus de 2000 disques. A votre avis pourquoi ? Quelles ont été, et sont, les qualités de Ron Carter pour jouer avec autant de monde ?

Eh bien cela fait plus de 2000 personnes ? interroger ! Allez-y si vous le souhaitez ( rires), il suffit de leur poser la question !?

Qu'est-ce que cela vous a apport??

Un très bon salaire, et la chance de jouer avec beaucoup de musiciens différents.

Il semble que, du moins en France, certaines personnes pensent que vous jouez légèrement faux?

(surpris) Qu'on m'am?ne ces gens, trouvez-moi une personne qui dise cela !

Eh bien ce débat existe. Comme il existe autour de la justesse de Coltrane?

Je ne les connais pas et je ne peux pas croire qu'ils disent cela en étant parfaitement honnêtes ! J'aimerais bien les rencontrer, et j'aimerais qu'ils me montrent quand je joue faux. Qu'ils me disent : "Sur ce disque vous jouez faux mais sur celui-ci vous êtes juste". J'aimerais bien qu'ils me le montrent mais je ne pense pas qu'ils puissent le faire. Par contre, il se peut qu'ils aient autre chose ? me reprocher ou qu'ils agissent par jalousie, mais en dehors de ça je ne vois pas. Enfin? J'ai 70 ans, cela fait bientôt 60 ans que je fais de la musique et je crois que c'est tout ce qu'il y a ? en dire. Je vais continuer ? jouer quoi qu'ils en disent. Alors si cela leur pla?t de penser que je joue faux?De toute façon, j'ai enregistré plus de 2000 disques alors j'aimerais bien qu'ils m'expliquent comment j'y suis parvenu en jouant faux ! Et puis il ne faut pas oublier que cela remet également en cause tout autant les autres musiciens concernés que la musique qui en est n°e ! Alors ils n'ont qu'à dire que je joue faux, ça m'est bien égal. J'ai joué dans des concerts fabuleux, vous avez déjà rencontré des gens avec qui j'ai joué ? Vous avez rencontré Jacky? C'est incroyable ça ! Mais j'aimerais bien rencontré ces gens et les obliger ? me montrer un exemple de ce qu'ils avancent. Vous prétendez que je joue faux sur ce disque ? Eh bien prouvez-le moi !!

Mais la notion de "justesse" n'est-elle pas secondaire ?

Non, elle a son importance. Il faut une certaine harmonie, sinon ça ne sonne pas. Et une fois encore, j'aimerais bien rencontrer ces gens afin qu'ils me disent sur quoi ils se fondent pour dire que je joue faux !

Peut-?tre que le fait de jouer faux donne une dimension particuliére ? la musique ?


Non, je ne dirai jamais cela, jamais, jamais. Jouer faux, c'est jouer faux et cette d?finition-là me convient. Quel que soit l'instrument dont vous jouez, que vous jouiez en di?se ou en bécart. Le piano ici sonnait faux dès le deuxième morceau ? cause de l'humidit?, de la chaleur des projecteurs (il montre du doigt la scène et le groupe des Fr?res Moutin)? Alors vous voyez? Mais encore une fois, qu'on me montre ? quel moment je joue faux !

Pour ma part je ne m?y risquerai pas !

Et voilà ! (rires)


Beaucoup de jazzfans, critiques et musiciens consid?rent aujourd?hui que le quintet de Miles Davis constitue une sorte de quintessence du jazz. Qu'en pensez-vous?


C'est un problème d'historiens ! Ils essaient toujours de classer les musiciens. Mais moi, ce n'est pas mon boulot ! Mon boulot consiste ? jouer le mieux possible chaque soir? et juste ! (rires)


Et l'enseignement ?


J'adore enseigner.

Que voulez-vous transmettre ?

Pour l'instant j'enseigne dans une école et j'apprends ? mes élèves ? jouer une ligne de basse, ? devenir un professionnel? et donc ? jouer juste ! Mais je leur dis d'abord qu'il faut jouer tous les jours. Qu?ils fassent de leur mieux chaque jour et chaque soir sur scène, parce que c'est ça être un professionnel.

Qu'est-ce que l'enseignement vous apporte ?


J'en apprends plus sur la basse chaque jour. Il faut que je leur montre comment faire, ce qui suppose d'y penser, de penser ? son mode de fonctionnement, ? ce qui l'empêche de fonctionner correctement et savoir y rem?dier. C'est tout cela qui me rend toujours plus attentif aux meilleurs choix à faire et ? toutes les possibilités qu'offre la basse.

En quelque sorte cela vous garde en forme?


D'un point de vue émotionnel, oui.

Vous rencontrez des gens prometteurs?


Vous voulez savoir s'ils deviendront des stars ? Je n'en sais rien ! Mais ils seront de meilleurs musiciens après mes cours.

Et quels sont vos projets?


Je viens de terminer un enregistrement ? New York, j'en ai un autre prévu avec le chanteur Bobby Womack et je vais enregistrer pour Blue Note.

Toujours autant de sessions alors?


Oui, et tout cela dans la justesse! (rires)

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8252
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Message par Maryse » 27 oct. 2007, 14:26

Bin... sur la première version de "Witch Hunt" du fameux quintet, scuz. Mais quand il arrive sur le Db ? la fin de l'intro (avant dernier accord)...a?e a?e. J'ai du mal ? penser que le bassiste qui a enregistré ça, puisse me dire froidement, quand on écoute cette version "Ha mais non ma p'tite demoiselle. Ce R? b?mol est parfaitement juste".

Bon c'est sûr que c'est un sujet TRES d?licat la justesse de Ron Carter, mais on peut s'appeller Ron Carter, avoir enregistré 2000 disques et être qq1 avec un caractère de cochon qui a du mal ? se remettre en question. Personnellement, je trouve ça juste très humain :mrgreen: On encense toujours inconsciemment les grands musiciens "Aaaaaah comme il joue bien! Aaaaaah comme ça doit être un être Humain exemplaire".

Enfin j'extrapole librement, je ne parle pas de R.Carter spécifiquement. Mais bon voilà, mes expériences et mes rencontres diverses m'ont montr?es que...

En tout cas, je suis bien d'accord avec le fait que, en Jazz, la justesse est tout aussi importante qu'en classique. A 2 comas près, l'accord, tu le fais sonner ou non. Et de nos jours, les mecs jouent hyper vite et hyper juste, ya pas photo. L'instrument ? tellement ?volu? en 60 ans, le jeu, la technique et le rapport ? la justesse aussi.
Modifié en dernier par Maryse le 28 oct. 2007, 08:31, modifié 1 fois.

flo
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 15
Enregistré le : 01 janv. 1970, 02:00

Message par flo » 28 oct. 2007, 01:14

bon faut pas trop le titiller sur sa justesse le ron carter...
il a quand meme l'air de se prendre mechament au serieux le bonhomme...
en tout cas merci pour le cadeau benoa!

Avatar du membre
benoit
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 801
Enregistré le : 28 avr. 2006, 10:11
Localisation : Loire Atlantique

Message par benoit » 28 oct. 2007, 10:05

Pensez-vous vraiment que tous ces jazzmens prestigieux qui ont fait appel ? Ron Carter pour jouer avec lui n'avaient pas suffisamment d'oreille pour s'apercevoir qu'il jouait faux ? Je trouve aussi que ce genre de question, ? l'?gard de quelqu'un de si essentiel dans l'histoire du jazz, est ? la limite du manque de respect. Mais je ne suis pas du tout objectif !

Avatar du membre
Franck B
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 173
Enregistré le : 19 juin 2006, 12:10
Localisation : Marseille

Message par Franck B » 28 oct. 2007, 14:11

Franchement le probleme de justesse est un faux debat.

Entre un contrebassiste qui va faire sa petite recitation,son petit "plan" bien juste mais sans aucune interaction avec le reste du groupe (et j'en connais beaucoup de contrebassiste de ce style ) et un contrebassiste qui prend des risques pour creer une musique de groupe mon choix est vite fait.

Mais bon en France la mentalit? de ne voir que les defauts d'un musicien (surtout dans les yeux d'un autre instrumentiste ) est notre specialit? nationale.

Ecouter Ron Carter dans le live de 64 avec Miles Davis "My funny valentine " est vous verrez ce que veut dire les mots interactions,dialogue,imagination ,repondant...
La definition du demi-ton ?
2 contrebassistes qui jouent ? l'unisson...

Avatar du membre
gerald
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 66
Enregistré le : 10 mai 2006, 19:06
Localisation : Dax Bayonne
Contact :

Message par gerald » 28 oct. 2007, 14:58

franchement je ne vois pas en quoi dire que Ron Carter joue parfois faux ET est un musicien exceptionnel archi important dans l'histoire du jazz est incompatible...

il prend mal la question mais il prend aussi mal qu'on lui dise que c'est lui qui joue avec Jacky Terrasson

on pourrait en trouver pas mal des exemples où il joue faux ( ? commencer par ce qu'il fait sur sa méthode ou quand il joue de la piccolo) mais est ce bien là l'important

quand j'écoute ce qu'il fait avec Miles, Hancock... je me fous qu'il soit un peu faux

d'ailleurs j'ai vu Peacock en concert ce mardi.. pas toujours juste non plus mais quel musicien phénomènal !!!!!!

un nouveau topic sur Peacock ? :mrgreen:

panurgeceline
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 146
Enregistré le : 22 févr. 2008, 21:58
Localisation : Paris

Message par panurgeceline » 30 oct. 2007, 01:18

Ron Carter joue faux... ah bon?... Il a fait un album où il joue tout seul (All alone), sans rien d'autre que la contrebasse, et je vous assure que non seulement il joue juste, mais qu'en plus les notes sont ? la bonne place!!!!!
Euh... puis-je émettre une réserve Quant à la pertinence de dire devant le maêtre qu'il joue faux? Je sais bien qu'il ne faut id?latrer personne, mais on peut rester correct devant un bassiste de cette importance, et surtout rester ? sa place d'interviewer, i.e. faire preuve d'humilit
Modifié en dernier par Invité le 30 oct. 2007, 17:19, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4646
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Message par Patrick MANET » 30 oct. 2007, 02:43

panurgeceline a écrit :Ron Carter joue faux... ah bon?...
ça lui arrive...
Surtout lorsqu'il joue ? l'archet spécialement de la musique classique ? écouter sur son site : http://www.roncarterbass.com/ l'album Ron Carter Meets Bach.
panurgeceline a écrit : puis-je émettre une réserve Quant à la pertinence de dire devant le maêtre qu'il joue faux? Je sais bien qu'il ne faut id?latrer personne, mais on peut rester correct devant un bassiste de cette importance, et surtout rester ? sa place d'interviewer, i.e. faire preuve d'humilit?!
L?, tout à fait d'accord je trouve ce genre de question totalement ind?cente. Ron Carter est un musicien d'exception très important dans l'histoire de la contrebasse Jazz, l'agresser de cette manière est insultant et imb?cile. Les contrebassistes des nouvelles g?n°rations sont plus précis au point de vue intonation, les violonistes et violoncellistes aussi ! C'est une évolution générale de la technique instrumentale, mais cela n'enl?ve rien à la musicalité des artistes appartenant aux g?n°rations précédentes.

Avatar du membre
georges
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 503
Enregistré le : 30 mars 2007, 00:01

Message par georges » 30 oct. 2007, 06:45

J'ai lu il y a quelque temps un "blindford test" dans lequel Ron Carter faisait preuve de critiques virulentes ? l'?gard de certains contrebassistes, en particulier Scott La Faro et Marc Johnson. (Paul chambers emportait toute sa faveur et ca se comprend). justifié où pas, c'est peut-être le revers de la m?daille.
Je tire nçanmoins mon chapeau et remercit Benoa pour son interview. Dommage pour l'emportement du Maitre face ? cette question provocatrice qui tant soit peu a changer la couleur du discour.
On va pas remettre ses capacités en doute dans l'histoire de la contrebasse jazz (surtout avec miles davis) pour quelques "fausses "notes, Ron carter est tout simplement un contrebassiste phénomènale.
(La citation ci dessous ne lui est en aucun point applicable.)

flo
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 15
Enregistré le : 01 janv. 1970, 02:00

Message par flo » 30 oct. 2007, 10:34

? panurgeceline ? a écrit:
puis-je émettre une réserve Quant à la pertinence de dire devant le maêtre qu'il joue faux? Je sais bien qu'il ne faut id?latrer personne, mais on peut rester correct devant un bassiste de cette importance, et surtout rester ? sa place d'interviewer, i.e. faire preuve d'humilit?!

L?, tout à fait d'accord je trouve ce genre de question totalement ind?cente. Ron Carter est un musicien d'exception très important dans l'histoire de la contrebasse Jazz, l'agresser de cette manière est insultant et imb?cile.


alors la ,pas d'accord du tout!!!
ok il a beau etre un grand contrebassiste, ca pas de probleme mais si on peut rien lui dire, n'emmettre aucune critique et ne le caresser que dans le sens du poil parce qu'il a une carriere exceptionnelle, la y'a un bleme je trouve.
et je ne vois ni insulte, ni imbecilit?, ni manque de respect a lui poser une question sur sa justesse...

Avatar du membre
Franck B
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 173
Enregistré le : 19 juin 2006, 12:10
Localisation : Marseille

Message par Franck B » 30 oct. 2007, 10:41

J'ai lu il y a quelque temps un "blindford test" dans lequel Ron Carter faisait preuve de critiques virulentes ? l'?gard de certains contrebassistes, en particulier Scott La Faro et Marc Johnson. (Paul chambers emportait toute sa faveur et ca se comprend). justifié où pas, c'est peut-être le revers de la m?daille.

Disons que Ron Carter fait partie des contrebassistes dans la tradition:walking,emploie du registre grave et peu de l'aigu etc...

La contrebasses en jazz c'est separ? grosso modo en 2 branches à partir de La Faro:les traditionnels dans la lign?e de Blanton,Ray Brown et Paul Chambers et les autres plus moderne:Eddie Gomez,Marc Johnson...

C'est une vieille polemique entre ces 2 styles qui n'a plus lieu d'etre aujourd'hui:les contrebassistes peuvent selon la situation,les musiciens,accompagner dans un style ou un autre...

Perso moi j'aime bien les 2 styles:j'aime bien essayer de swinguer sur "c'est si bon " comme de jouer en contrechant sur "windows" (de Chick Corea ). :wink:
La definition du demi-ton ?
2 contrebassistes qui jouent ? l'unisson...

Avatar du membre
georges
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 503
Enregistré le : 30 mars 2007, 00:01

Message par georges » 30 oct. 2007, 15:03

"Windows" avec Miroslav, du grand art. Le préd?cesseur de Scott après Gomez et Peacock.

J'arrive pas à mettre la main sur cette interview. Quelqu'un l'aurai t-il, ou peut être le maitre es de la recherche qu'est notre confr?re Timo va t-il nous sortir une de ses fameuses bottes secrêtes?

olive
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 826
Enregistré le : 28 avr. 2006, 21:18

Message par olive » 30 oct. 2007, 15:21

Sur le site de Ren? S?on, dans analyse musicale, puis ?loge de Ron Carter, et enfin interwiew de P Benkimoun.

Bonne lecture.

Avatar du membre
estragon
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 130
Enregistré le : 25 oct. 2006, 13:32
Localisation : Paris

Message par estragon » 30 oct. 2007, 20:33

Patrick MANET a écrit :ça lui arrive...
Surtout lorsqu'il joue ? l'archet spécialement de la musique classique ? écouter sur son site : http://www.roncarterbass.com/ l'album Ron Carter Meets Bach.
Oulala, j'adore ce grand bassiste mais je n'acheterai pas ce disque. :fac:
A?e a?e a?e les oreilles. :fac:

benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Message par benoa » 30 oct. 2007, 21:20

georges a écrit :J'ai lu il y a quelque temps un "blindford test" dans lequel Ron Carter faisait preuve de critiques virulentes ? l'?gard de certains contrebassistes, en particulier Scott La Faro et Marc Johnson. (Paul chambers emportait toute sa faveur et ca se comprend). justifié où pas, c'est peut-être le revers de la m?daille.
Je tire nçanmoins mon chapeau et remercit Benoa pour son interview. Dommage pour l'emportement du Maitre face ? cette question provocatrice qui tant soit peu a changer la couleur du discour.
On va pas remettre ses capacités en doute dans l'histoire de la contrebasse jazz (surtout avec miles davis) pour quelques "fausses "notes, Ron carter est tout simplement un contrebassiste phénomènale.
(La citation ci dessous ne lui est en aucun point applicable.)
Merci Georges, je me sentais un peu seul sur cette affaire :oops:
A tous ceux que ma question a choqu?, je précise juste que ... pour avoir entendu ? maintes et maintes reprises des remarques sur la justesse de Carter, je ne voulais pas passer ? côté de ce thème avec lui. Sans doute aussi ? cause d'une traduction plus "cash", la question est mal passée.
Pour avoir entendu des programmateurs et journalistes lui casser du sucre sur le dos, j'ai souhait? dire "savez-vous qu'on cause sérieusement de votre justesse dans ce petit milieu du jazz, du moins en France ?"
Et voilà le travail. Pas top je confirme. Enfin j'ai essayé d'être franc et honnête. même si je n'interview en musique quasiment que des gens que je veux interviewer, donc dont j'apprécie le travail, je n'aime pas aller dans le sens du poil. même si au final, parfois, c'est moi qui me fait brosser :mrgreen:

Répondre