Tout sur la contrebasse dans l'univers du Jazz

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4670
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Message par Patrick MANET » 11 nov. 2007, 02:19

benoa a écrit :Oui, bon, je sais, tout ça frise l'auto-promo :oops:
T'as le droit de faire entendre ta musique sur ce forum, il ne manquerait plus que ça !
Surtout qu'en plus c'est très bien :wink:
Il n'y a pas que des sexologues, des musicologues et des analystes dans la vie, y'a aussi des gens qui pratiquent :mrgreen:

Avatar du membre
Franck B
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 173
Enregistré le : 19 juin 2006, 12:10
Localisation : Marseille

Message par Franck B » 11 nov. 2007, 13:06

Sur Patrick,en plus j'ai trouvé ça tres sympa avec une bonne prise de son (un joli son de basse ) et des compos originales.
Ca tourne vraiment bien.
Ca fait toujours plaisir de connaitre ce que font les gens du forum.

De plus je trouve que le nom du groupe "Fada" (qui me parle moi venant de Marseille ) est tout à fait justifi?.

Faut etre fada pour faire des compos pareils :mrgreen:

D'ailleurs quand est ce que vous nous faites une version de "Donna Lee" avec le thème bien sur en 11/4 ou en 13/4.


Je vous fourni la calculatrice et l'aspirine.... :mrgreen:
La definition du demi-ton ?
2 contrebassistes qui jouent ? l'unisson...

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8292
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Message par Maryse » 11 nov. 2007, 13:53

Yes. il est super ton groupe "Fada" (qui, ?thymologiquement, vient de F?e. Etre fada, c'est croire aux f?es et aux lutins...). Bon, c'est une histoire de convention, mais pourquoi tu dis que l'homme crocodile est en 7/8? Moi je le comprends en 7/4 ou en 14/8... :oops:

Le slammeur, il est de la famille de Manu Codjia le gratteux? http://www.myspace.com/manucodjia

Avatar du membre
timo
VIP
VIP
Messages : 1140
Enregistré le : 17 févr. 2007, 10:59
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par timo » 11 nov. 2007, 15:00

Patrick MANET a écrit :J'ai mieux que ça ? te proposer, plus efficace et moins cher :)
C'est t'enregistrer le plus souvent possible.
Oui, exactement, et j'ai même une suggestion suppl?mentaire : de temps en temps, c'est très intéressant de relever un de ces enregistrements.

ça a l'air bête, comme ça, de se relever soi-même, mais en fait on apprend ?normêment de choses. Par exemple, Maryse parlait plus haut des "tics" qu'on a tous et qui nous ?nervent au plus haut point. Alors c'est sûr, y'a des choses qu'il faut assumer... Mais en ce qui me concerne, il y a beaucoup de choses qui me d?priment dans mon propre jeu, et pourtant souvent je ne sais pas EXACTEMENT ce que c'est. J'en ai seulement une idée plus ou moins vague. Probablement que mon ego me pousse ? occulter inconsciemment tous ces défauts.

Donc le fait de relever et d'écrire, une activit? un peu froide et mécanique, ça a tendance ? "d?dramatiser" l'observation de soi-même. Et d'après mon expérience, il y a des défauts qui disparaissent tout seuls, une fois qu'on en a vraiment conscience.

A part ça, j'aime beaucoup le groupe de benoa, moi-z-aussi ! :fet: Tiens-nous au courant des concerts, je viendrais bien vous voir.

benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Message par benoa » 11 nov. 2007, 21:44

:sol: Merci pour vos commentaires qui font bien plaisir :wink:

A Franck : tu sais, on est allé jouer près de chez toi ? Hy?res et aussi ? Jazz ? Porquerolles, et en d?barquant on disait sans faire gaffe: "on est Fada".. Et les mecs te rigolent au nez, forcément... 8)

A Maryse : merci pour la leçon d'?thymo, on en apprend décidément tous les jours avec toi :mrgreen: L'homme crocodile est pensé en 7/8 ou 7/4, c'est selon l'instrument que l'on suit (mais la basse est en 7/8.

A Timo : tu seras mis au jus, ne t'en fais pas ! On joue notamment pour un concert Musiques de Nuit le 8 février ? la salle du bois Fleuri de Lormont (première partie de Spoke Orkestra, un groupe qui d?chire).

Je vous dirais quand le disque sera dispo, vous pourrez y découvrir cinq autres titres, qui sont ? mon sens plus "jazz", et plus ouverts (notre label tenant ? mettre le slam au premier plan.. ah le bussiness!)

benoa
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 135
Enregistré le : 15 déc. 2006, 13:51
Localisation : Les Lilas
Contact :

Message par benoa » 11 nov. 2007, 21:47

Maryse a écrit :
Le slammeur, il est de la famille de Manu Codjia le gratteux? http://www.myspace.com/manucodjia
un truc que notre Marco traine depuis qu'il a affaire ? des gens de jazz
la réponse est : aucun lien de parent? !

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8292
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Message par Maryse » 11 nov. 2007, 21:56

Encore heureux qu'il est pas contrebassiste...sinon il entendrait toute la sainte journée "H? regardez, ya le fr?re de Manu Codjia qui joue du gros violon!!" :mrgreen: :mrgreen: Il serait un tantinet énervé...

Avatar du membre
georges
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 503
Enregistré le : 30 mars 2007, 00:01

Message par georges » 12 nov. 2007, 01:12

Il y aussi Brad Mehldau qui joue bien sur les 5/4, avec Grenadier et Rossy. "Anything goes", ca sonne 3+2 au début et après il sont complètement barr?s les mecs. Sinon Grenadier prend le premier chorus et c'est une belle lecon de mise en place.
° écouter, enfin, mon avis. après c'est la même chansonnette, on aime ou l'on aime pas...

Avatar du membre
timo
VIP
VIP
Messages : 1140
Enregistré le : 17 févr. 2007, 10:59
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par timo » 13 nov. 2007, 03:01

Patrick MANET a écrit :T'as le droit de faire entendre ta musique sur ce forum, il ne manquerait plus que ça !
Bonben, pisque c'est comme ça, je m'engouffre dans la br?che : moi aussi j'ai une petite tourne en 5/4 ! :mrgreen: C'est sur le myspace d'un de mes groupes : http://www.myspace.com/grandsix et c'est le morceau qui s'appelle Montrçal, après le thème en 4/4.

Mais c'est rien d'aussi complexe que la musique du groupe de benoa... je m'applique juste ? essayer de faire groover un ostinato.

Avatar du membre
Franck B
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 173
Enregistré le : 19 juin 2006, 12:10
Localisation : Marseille

Message par Franck B » 13 nov. 2007, 11:39

Ou la je deviens grand fan la.

Pas seulement du 5/4 mais de toutes les compos...

Y'as des tres joli arrangements et background avec les cuivres.


J'avoue j'ai pas regardé les profils de tous les membres du forum et je decouvre...

Si vous passer un jour dans le sud-est fais signe Timo.J'amenerais plein de pote :fet:
La definition du demi-ton ?
2 contrebassistes qui jouent ? l'unisson...

simon cb
Membre Actif 3
Membre Actif 3
Messages : 435
Enregistré le : 25 févr. 2008, 14:53

Re: Mesures assym?triques et autres digressions...

Message par simon cb » 11 nov. 2008, 20:38

Salutations amis contrebassistes.
Avec mon groupe on travaille beaucoup sur les mesures impaires depuis 1an. C'est vrai que c'est pas facile au début. Mais c'est comme tout. ça vient en pratiquant. il faut je pense, dans un premier temps se créér des rythmes de référence qui passent en 5, en 7, en 9, 11 etc... Une fois qu'on les a bien assimilés, on est sûrs de pouvoir accompagner nos musiciens dans un morceau sans planter tout le monde. Après, je pense qu'il faut encore une fois se lancer et avoir dans ses rangs un batteur sûr qui saura donner le coup de cymbale sur le premier temps par exemple pour retrouver le droit chemin si on connait un moment de flottement. et après quelques séances de pratique assidue, on fini par ressentir cette mesure impaire, se permettre des écarts, et sentir le départ d'une nouvelle mesure. il est vrai que l'on peut résonner de façon mathématique après tout, et se dire que 5/4, c'est 3/4 + 2/4 ou inversement, ou une mesure de 4 avec un temps de plus... Mais je crois que quand on doit en plus créér un walking intéressant, donc trouver les bonnes notes, interagir avec son soliste ou suivre les accents du batteurs, ça devient rapidement impossible de penser à tout ça en meme temps.
il est vrai que les vieilles grilles de standards peuvent aider à se mettre en place, parce que quand on a deux accords à placer dans une mesure... Le découpage se fait plus automatiquement. Mais quand on joue modal... Qu'on change pas d'accord... C'est très important de ressentir ces mesures pour se débloquer.

C'est bien aussi de travailler au métronome. Certains électroniques ont des rythmes impairs inclus. ça marque le premier temps et on peut du coup experimenter des placements rythmiques. C'est très pratique, parce là... C'est binaire... On est dedans ou pas !
Je commence à me sentir à l'aise pour accompagner sur diverses mêtriques impaires, mais par contre, pour improviser dessus de façon naturelle, c'est un autre challenge et là, merci le métronome.
Parmi les bons disques de jazz avec des mesures impaires... Je conseille tous les disques du Moutin reunion quartet (ça parait tellement naturel chez eux), le disque "Oui" du Pierre de Bethmann Septet (un chef d'oeuvre, y'a du 7, du 15 aussi etc...) ou tiens, une reprise de Stevy Wonder : Visions (joué par Joshua Redman 4tet sur l'album Timeless tales for changing times)... repris en 15 : 8 + 7. Très bon

Sinon, aussi, c'est très important de travailler toutes ces metriques à différents tempi, c'est évident... Mais être à l'aise sur du 5 lent... ça ne signifie pas qu'on le sera à un tempo deux fois plus alerte !
Et puis aussi, mon batteur qui reflechit beaucoup sur la question me met parfois au défis de le suivre sur certains morceaux en 3/4. On se met alors à jouer en 4/4 pendant 3 mesures (pendant que 4 mesures de 3 défilent...) et on se retrouve tous ensemble sur le temps d'après. les compositeurs baroques pratiquaient dejà l'hemiole au moment des cadences au 17ème ! (par exemple sur deux mesures à 3/4, marquer le rythme tous les 2 temps)
mais c'est comme tout... On a beau intellectualiser le truc, faire des bonnes choses sur le papier, il faut impérativement le jouer, faire et défaire et ça fini par devenir aussi naturel que du 4 ou du 3, il n'y a pas de raisons.

Attention aussi parce que l'abus d'impair peut aussi créér l'effet inverse :
il m'est arrivé de me retrouver en grande difficulté dans un concert sur un morceau simple en 3/4... Parce que le morceau d'avant était en 11/8. Et je n'arrivais plus à me remettre dans ce rythme là. (la marrade ! grand moment de solitude !)

Tiens aussi, un exemple de 7/4 : Le couplet de "All you need is love" des Beatles. Le refrain est quant à lui en 4/4.

Ciao :rotate:

Avatar du membre
Dan
VIP
VIP
Messages : 1160
Enregistré le : 24 sept. 2008, 17:33
Localisation : Perche / Orne

Re:

Message par Dan » 13 nov. 2008, 15:04

DolganoFF a écrit :Une petite video explicative sur la technique de Rabbath concernant la position par rapport au talon:
Le plus amusant dans cette vidéo c'est la chatte à l'arrière-plan, qui a été dérangée dans sa sieste, qui cherche où se mettre pour avoir la paix et qui sort du champ à la 51e seconde !
"Ceux qui n'en savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" (Pierre Dac)

simon cb
Membre Actif 3
Membre Actif 3
Messages : 435
Enregistré le : 25 févr. 2008, 14:53

Re: Mesures assym?triques et autres digressions...

Message par simon cb » 06 déc. 2008, 02:05

Moi, je reviens encore sur les mesures assymétriques, et j'ai trouvé un truc aussi pour bien les intérioriser. J'peux pas dire si j'ai obtenu des resultats, parce que j'ai trouvé ça tte à l'heure.
J'écoutais "I didn't know what time it was" joué par Mehldau sur son premier art of the trio. Super version, en 5. Et je me suis mis à faire quelques petits pas de danse, façon salsa. J'ai bien l'impression que les pieds et les mouvements du corps peuvent vraiment aider à "sentir" le truc. Et notamment pour ce qui est de jouer (ou danser) du pair sur de l'impaire. on sent vraiment bien quand on se décale et quand on va revenir dans le cycle. C'est peut être un truc que je vais essayer de creuser. Demain, je continue la salsa sur "It might as well be spring", de Mehldau toujours... En 7.

Répondre