Tendre et détendre la mèche

Tout sur les archets
Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8057
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Tendre et détendre la mèche

Message par Maryse » 08 mars 2012, 16:00

Je me pose cette question mais je ne sais y répondre: quand on travaille arco, puis qu'on fait une pause de 5/10/15mn ou même plus, puis on reprend etc... vaut-il mieux détendre la mèche à chaque fois? Qu'est ce qui est le plus contraignant pour l'archet: tendre et détendre trop souvent ou laisser tendu trop longtemps sans jouer? Comment vous gérez l'histoire?

Avatar du membre
gaille
Membre Actif 5
Membre Actif 5
Messages : 744
Enregistré le : 06 sept. 2009, 16:56
Localisation : Poitiers

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par gaille » 08 mars 2012, 17:15

Je pensais que c'était plus pour la mèche que pour l'archet qu'il fallait détendre.
Perso la mèche reste tendue pendant toute la durée de mes répètes (soit environ 2h) alors que je me sers de l'archet 2 fois 2mn (et encore). Donc j'sais pas si l'exemple est à suivre :ninja:

Avatar du membre
Dan
VIP
VIP
Messages : 1081
Enregistré le : 24 sept. 2008, 17:33
Localisation : Perche / Orne

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Dan » 08 mars 2012, 18:32

Maryse a écrit :Je me pose cette question mais je ne sais y répondre: quand on travaille arco, puis qu'on fait une pause de 5/10/15mn ou même plus, puis on reprend etc... vaut-il mieux détendre la mèche à chaque fois? Qu'est ce qui est le plus contraignant pour l'archet: tendre et détendre trop souvent ou laisser tendu trop longtemps sans jouer? Comment vous gérez l'histoire?
Perso, j'ai entendu tout et son contraire à propos de l'opportunité de tendre et détendre la mèche.

Selon certains archetiers, il faudrait impérativement détendre après la séance de travail jusqu'au lendemain.

Je ne crois pas qu'aucun de mes quatre profs successifs ait jamais fait ça.

Pour ma part, j'ai adopté une position médiane. Tant qu'un archet est en service permanent, je ne touche à rien. En revanche si un archet entre en repos pour une raison ou pour une autre (envie de passer à la tenue à l'allemande pour quelques semaines, par exemple), je le détends. Je parle des archets en Pernambouc. L'archet en carbone, je n'y touche pas car il est insensible aux variations hygrométriques (ou très peu sensible, à cause des crins).

Car le principal argument en faveur de la détente quotidienne tient aux variations dimensionnelles, liées à l'hygrométrie, du bois et du crin. Selon les archetiers qui la préconisent, ces sollicitations répétées fatigueraient le bois de la baguette et l'insertion des crins sur l'archet. Du coup ils recommandent de faire la même chose, mais avec la vis de réglage : le remède me paraît pire que le mal.

En tout cas, se livrer à l'opération pour 5/10/15 mn me semble très excessif. T'imagines ? Tu travailles tes gammes arco pendant une heure. Tu vas te faire un thé à la cuisine, tu détends. Et puis quelques tasses de Darjeeling et quelques rôties à la marmelade d'orange plus tard, tu reprends ta séance de travail et tu retends. Quelle galère ! Non, je dirais qu' "au pire", si tu veux absolument faire comme quelques archetiers le conseillent (et encore, pas tous), tu détends le soir quand tu es sûre d'avoir fini ta journée et tu retends le lendemain quand tu reprends ta contre. Mais vraiment au pire.
"Ceux qui n'en savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" (Pierre Dac)

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8057
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Maryse » 08 mars 2012, 19:14

Dan a écrit :Non, je dirais qu' "au pire", si tu veux absolument faire comme quelques archetiers le conseillent (et encore, pas tous), tu détends le soir quand tu es sûre d'avoir fini ta journée et tu retends le lendemain quand tu reprends ta contre. Mais vraiment au pire.
Dingue :shock: Je n'aurais jamais osé ni même pensé faire ça!! Toi, quand tu dis service permanent, ça veut dire que ton archet n'est jamais détendu sauf longue période de pause ou transport? (parce que quand même, le transport ya des risques de chocs qui peuvent être plus dommageables quand la baguette est tendue, non?)
Selon les archetiers qui la préconisent, ces sollicitations répétées fatigueraient le bois de la baguette et l'insertion des crins sur l'archet. Du coup ils recommandent de faire la même chose, mais avec la vis de réglage : le remède me paraît pire que le mal.
Je ne suis pas sûre de bien piger cette théorie là... La vis de réglage pour compenser les sollicitations hygrométriques qui fatiguent la baguette?

En tout cas merci pour cette réponse.

Avatar du membre
Dan
VIP
VIP
Messages : 1081
Enregistré le : 24 sept. 2008, 17:33
Localisation : Perche / Orne

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Dan » 08 mars 2012, 20:16

Maryse a écrit :Dingue :shock: Je n'aurais jamais osé ni même pensé faire ça!! Toi, quand tu dis service permanent, ça veut dire que ton archet n'est jamais détendu sauf longue période de pause
Exactement.
Maryse a écrit : ou transport? (parce que quand même, le transport ya des risques de chocs qui peuvent être plus dommageables quand la baguette est tendue, non?)
Non, le transport ne change rien parce que j'ai des étuis qui protègent complètement mes archets.
Pour qu'il y ait un choc susceptible de causer un dommage, il faudrait vraiment s'en occuper. Du genre taper sur l'étui avec un maillet. Et encore, il faudrait y aller de bon coeur. Sinon, pour des chocs "courants" (taper contre la tôle de la carosserie à l'intérieur de la voiture en y chargeant la basse, par exemple, cas fréquent), l'étui assure une protection amplement suffisante. (Je transporte le plus souvent l'archet avec la basse dans un étui glissé dans la pochette ad hoc de la housse.)
Selon les archetiers qui la préconisent, ces sollicitations répétées fatigueraient le bois de la baguette et l'insertion des crins sur l'archet. Du coup ils recommandent de faire la même chose, mais avec la vis de réglage : le remède me paraît pire que le mal.
Maryse a écrit :Je ne suis pas sûre de bien piger cette théorie là... La vis de réglage pour compenser les sollicitations hygrométriques qui fatiguent la baguette?
Hé wé, moi non plus je comprends pas, nous sommes bien d'accord.
Les archetiers qui préconisent de détendre l'archet tous les jours quand on a fini de s'en servir mettent en avant que les variations dimensionnelles du bois et du crin résultant des variations hygrométriques fatigueraient la baguette et les points d'insertion de la mèche à la pointe et sur la hausse quand on laisse l'archet tendu.

Or il me semble qu'en détendant et retendant un archet quotidiennement au moyen de sa vis de réglage, on le soumet à des variations de courbure et de tension plus fréquentes, plus fortes et bien moins progressives que celles qui résultent des variations du taux d'humidité dans l'air. C'est bien pour ça que je trouve la théorie fumeuse et que je ne l'applique pas.
Maryse a écrit :En tout cas merci pour cette réponse.
Prego.
"Ceux qui n'en savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" (Pierre Dac)

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4435
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Patrick MANET » 08 mars 2012, 21:33

Dingue cette histoire de ne pas détendre.
Je détends tous les jours pensant bien faire avec un sentiment de culpabilité lorsque je laisse tendu entre midi et deux...
Mais je pensais qu'un archet perd sa cambrure si on le laisse tendu le bois ayant une mémoire de forme.
T'es sûr de ton info ?

Avatar du membre
woody_haleine
VIP
VIP
Messages : 1654
Enregistré le : 25 nov. 2008, 00:48

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par woody_haleine » 08 mars 2012, 21:40

Bonsoir,
Il y a très longtemps, j'ai appris à détendre l'archet entre chaque séance de travail. Pas durant la pose, si je bosse 1heure avec une pose de 10 minutes, je laisse l'archet tendu, idem lorsque je jouais en Orchestre.

Par contre c'est la première fois que j'entends dire que c'est pour protéger la baguette, je pense que c'est plus pour éviter que la mèche ne s' allonge de trop. Si tu tends la mèche, sans lui permettre de revenir en place, je pense que, au bout d'un moment, il faudra tendre un peu plus la mèche etc.
Un peu comme une corde ...

Pour l'instant je ne tends pas beaucoup l'archet et je détends chaque jour en fin de scéance.

Par contre je me demande si c'est bon de laisser un archet sans boîte, il est accroché à une cheville de bois par la hausse verticalement. Je me demande si c'est pas mieux pour le bois et la mèche de le mettre dans une petite boîte fermée entre chaque utilisation.

Je suppose que non :ellipses:

olive
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 826
Enregistré le : 28 avr. 2006, 21:18

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par olive » 08 mars 2012, 21:55

Tu tends le temps ou tu bosses (fi des pauses) et tu détends quand t'as fini de bosser.
Il me semble ,hormis quelques exceptions, que la plupart des instrumentistes du quatuor de la planète fonctionnent ainsi, et ce sûrement depuis bien longtemps.
Question moins facile (à mon avis peut-être un autre Topic ?): la tension de la mèche pour bosser ? Fixe ?en fonction de ce que l'on à jouer ? etc...
à plus
"Le capital meurt, si tous les matins on ne graisse pas les rouages de ses machines à l'huile d'homme" Jules vallès

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8057
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Maryse » 08 mars 2012, 22:40

Bin c'est vrai qu'il y a 2 matériaux qui doivent avoir des propriétés élastiques différentes: le crin et le bois. Je serais tentée d'aller dans ton sens, Woody, rapport à l'élasticité de la mèche qui doit se fatiguer en restant systématiquement tendue et donc se détendre d'elle même même en statique, mais le crin c'est de la kératine et non de la corde (de chanvre par exemple) et la kératine c'est un des, voire le, composant du corps le plus résistant. Cela dit, je n'ai pas encore lu de thèse qui parlerait de son élasticité ;-) quand j'ai passé mon CAP d'esthéticienne c'était un sujet tabou :mrgreen:

Je rejoins Patrick rapport à la cambrure: c'est ça, en fait, qui me faisait détendre très souvent le binz, avec la même culpabilité. On peut penser que la traction exercée par la mèche n'a que peu d'influence sur un bois aussi dur que le pernambouc (... le correcteur automatique propose topinambour au lieu de pernambouc... :D ) mais le Ary France que j'ai récupéré était monté depuis 15 ans au moins avec une mèche désaxée en pointe et qui, a priori, a banané la baguette. C'est seulement une hypothèse... je n'ai pas vu cet archet au sortir de l'atelier!

Ensuite, je me dis qu'une tension constante sur un système inerte contraint moins l'ensemble... les variations sur des solides à haute densité amènent plus facilement, je suppose, des vulnérabilités favorisant la déformation voire la cassure, au contraire d'un muscle, par exemple, qui va se renforcer sous l'action binaire tension/détente.

Bon... je vais faire comme le pire suggéré par Dan: tendre et détendre une fois par jour.

Et je suis très fière de ce post intelligent :D

Avatar du membre
Dan
VIP
VIP
Messages : 1081
Enregistré le : 24 sept. 2008, 17:33
Localisation : Perche / Orne

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Dan » 08 mars 2012, 22:42

Patrick MANET a écrit :Dingue cette histoire de ne pas détendre.
Je détends tous les jours pensant bien faire avec un sentiment de culpabilité lorsque je laisse tendu entre midi et deux...
Mais je pensais qu'un archet perd sa cambrure si on le laisse tendu le bois ayant une mémoire de forme.
T'es sûr de ton info ?
Sûr de mon info... Autant qu'on peut être sûr de quoi que ce soit car en pareille matière, tu sais bien qu' "autant de têtes, autant d'avis".
Comme le remarquait Mam'selle Victoire, la fiancée du Sapeur Camember : "Y en a qui disent ci... Et pis d'autres qui disent ça. Et pien fous safez, M'sieu Camempre, moi je ne dis ni ci, ni ça".

Je ne dis pas tout à fait "ni ci ni ça", mais plutôt qu'ayant entendu sur la question des avis définitifs et tout aussi irréductiblement opposés que les doctrines respectives des Gros-boutiens et des Petits-boutiens sur la bonne manière de manger les oeufs à la coque, j'ai voulu ne me laisser pourrir la vie ni par un sentiment de culpabilité dévorant entre midi et deux, ni par une fastidieuse gymnastique du poignet quotidienne et rotatoire.
Donc ce qui suit n'engage que moi. Avis opposés bienvenus.

- La théorie des variations hygrométriques préjudiciables à l'archet me paraît sujette à caution pour les raisons susdites. Je n'y reviens pas, ça fatiguerait le monde.

- Je ne me rappelle pas par le détail auxquels de mes profs j'ai posé la question, mais je suis sûr que deux au moins sur les quatre se souciaient comme d'une guigne de détendre leurs archets et ne s'en portaient pas plus mal, ni leurs archets d'ailleurs.

- Ça fait huit ans que je traite mes archets de la sorte. Non seulement aucun ne s'est brisé ni ne s'est arraché la mèche sous l'effet de convulsions hygrométriques incontrôlées (destin qui, à en dire certains archetiers, les attendait inéluctablement), mais je n'ai remarqué ni perte de cambrure, ni perte d'élasticité, ni gauchissement pathologique. J'ajoute qu'aucun des archetiers à qui je donne régulièrement mes archets à remécher (car je suis par ailleurs extrêmement soigneux) ne m'a jamais signalé quoi que ce soit de suspect.

Mais procéder à l'inverse ne semble pas non plus avoir d'effet spectaculairement néfaste, alors...
Modifié en dernier par Dan le 08 mars 2012, 22:54, modifié 2 fois.
"Ceux qui n'en savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux" (Pierre Dac)

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8057
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Maryse » 08 mars 2012, 22:50

Post quasi simultanés...
Dan a écrit :j'ai voulu ne me laisser pourrir la vie ni par un sentiment de culpabilité dévorant entre midi et deux
Toujours pénible pour la digestion, et le hobbit que je suis se rabat ensuite sur des palanquées de roaties à la marmelade.
ni par une fastidieuse gymnastique du poignet quotidienne et rotatoire.
Favorisant l'apparition des kystes métacarpiens, qui plus est sur un terrain malmené par la culpabilité et le début d'un ulcère duodénal.

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4435
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Patrick MANET » 08 mars 2012, 22:57

Oh, oh, Maryse, freine ! ! ! ! :mrgreen:
T'as avalé un bouquin de médecine ? :rotate:

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8057
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Maryse » 08 mars 2012, 23:04

Patrick MANET a écrit :Oh, oh, Maryse, freine ! ! ! ! :mrgreen:
Haha...!! tu as peur, hein, maintenant, de tendre et détendre ta mèche 10 fois par jour pour aller manger des gaufres au nutella!! :D C'est malin, tu vas désormais culpabiliser de l'avoir fait... :???: Comment résoudre ce dilemme.. Je sais: donne moi tes basses et tu auras la paix.
Patrick MANET a écrit :T'as avalé un bouquin de médecine ? :rotate:
Non mais j'ai été virée en première année lors du cours de dissection humaine: je voulais revendre les boyaux à John Pirastro et Emilio Corelli ;-)

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4435
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par Patrick MANET » 08 mars 2012, 23:09

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
woody_haleine
VIP
VIP
Messages : 1654
Enregistré le : 25 nov. 2008, 00:48

Re: Tendre et détendre la mèche

Message par woody_haleine » 09 mars 2012, 00:54

Maryse a écrit : mais le crin c'est de la kératine et non de la corde (de chanvre par exemple) et la kératine c'est un des, voire le, composant du corps le plus résistant. Cela dit, je n'ai pas encore lu de thèse qui parlerait de son élasticité ;-) quand j'ai passé mon CAP d'esthéticienne c'était un sujet tabou :mrgreen:
:mrgreen: Comme tu le dis, ça peut-être résistant tout en ayant un pouvoir d'allongement important (ne t' emballe pas :mrgreen: )
Maryse a écrit :On peut penser que la traction exercée par la mèche n'a que peu d'influence sur un bois aussi dur que le pernambouc (... le correcteur automatique propose topinambour au lieu de pernambouc... :D ) mais le Ary France que j'ai récupéré était monté depuis 15 ans au moins avec une mèche désaxée en pointe et qui, a priori, a banané la baguette. C'est seulement une hypothèse... je n'ai pas vu cet archet au sortir de l'atelier!
Le topinambour est une matière thermoplastique, donc un coup de lance flamme bien maîtrisé par l'archetier de ton choix et voilà la jolie baguette qui a retrouvé ça courbe d'origine. Sinon le Ary France je pensais qu'il était en carbon moi :?:
Maryse a écrit : Ensuite, je me dis qu'une tension constante sur un système inerte contraint moins l'ensemble... les variations sur des solides à haute densité amènent plus facilement, je suppose, des vulnérabilités favorisant la déformation voire la cassure, au contraire d'un muscle, par exemple, qui va se renforcer sous l'action binaire tension/détente.
Je n'ai pas bien compris le début de ta remarque, mais pour les muscles, c'est un choc, un stress qui permet de développer du muscle. C'est la faculté de reconstruction musculaire qui fait le reste en association avec effort et repos.
Après je veux bien la même chose pour l'archet, une mèche qui se refait à neuf après chaque utilisation :mrgreen:
Maryse a écrit : Et je suis très fière de ce post intelligent :D
J' acquiesce ma nièce (dans la mesure où "un peu mon neveu" n'a que peu de sens ici) :mrgreen:
En flânant sur le net, j'ai vu ça :

http://books.google.fr/books?id=bltnQgA ... edir_esc=y
http://books.google.fr/books?id=8yQ_XHh ... &q&f=false

Voir aussi les nombreux articles de l'AES (mal de tête garanti) que je n'ai pas lus :mrgreen:

Répondre