La "crise" du marché de la musique

Les disques de contrebasse
comakepi
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 165
Enregistré le : 14 mars 2009, 11:04
Localisation : albi (81)

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par comakepi » 28 oct. 2009, 21:51

Est-ce qu'on peut faire un correlatif entre industrie du disque/artiste d'un coté et grande distribution/paysan( et oui je dis pas agriculteur). Dans les deux cas, les moyens de production ont augmentés (au profit des gros bonnets, de la quantité et au depens de la qualité), apres une periode faste où a fait miroiter une part du gateau pour tout le monde.... Non je m'égare...
En fait, je voulais juste dire que oui je telecharge beaucoup de musique, oui je vole(tout et n'importe quoi) mais (c'est la meilleure excuse que j'ai trouve et j'en ai fait une ideologie), pour moi, dans une société ou le seul pouvoir qui me reste c'est de choisir à qui je Rends le pognon qu'on a daigné me donner contre mon travail (voir ce qu'ils ont fait de notre vote pour une europe SOCIALE).
Donc dans mon Pc, que des artistes grand public chez des majors, a l'inverse la majorité de mes disques (cd et vinyl) sont des petites production achtées en concert ou commandés sur des fanzines Do It Yourself ou sur le net avec le moins d'intermediaire possible. Je ne generalise pas ma demarche, mais pour moi c'est un acte... Bon d'accord je me suis encore égaré... et en plus je me contredit puisque j'ai acheté ma basse chez thomann :lol:

PS: petite question, que dit HADOPI pour tous les cd que j'ai telechargés (notamment les integrales remasterisées) mais dont je possede les albums originaux en vinyl d'occasion pour trois francs six sous? Peut etre qu'on devrai interdire aussi la vente de disques d'occaz. Parce que pour les droit d'auteur je suis bon mais tout le travail des technicien et ingé son?

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 28 oct. 2009, 22:28

Elle est trop dure la société .... t'as raison de te rebeller !!!!!! :rotate: :rotate: :rotate: :rotate:
C'est bizarre d'avoir l'impression de ne pas avoir le choix ... il me semble que personne ne t'oblige ...
Maintenant la loi Hadopi ne concerne pas le travail mais la propriété intellectuelle ... cette belle chose insaisissable sans laquelle la production artistique n'existerait plus sauf peut être un mouvement mutualisant un peu babos ... mais bon est-ce faisable dans la durée ?

Maintenant que tu es acheté ton instrument chez Thomann plutôt que chez un luthier ou chez le marchand du coin ... ça s'appelle le commerce et là tu es libre ... et je ne vois pas le cas de conscience à avoir ...

Quelle différence fais-tu entre paysan et agriculteur ? J'adore les changements sémantiques ... avant le paysan s'était ... bouh ... ouh ... le plouc ... maintenant il est in et a tout compris alors que l'agriculteur ... ouh il pollue le vilain ...

Comme si le paysan était plus authentique que l'agriculteur, plus écolo ... Etymologiquement, l'agriculteur est celui qui travaille les champs et le paysan est la païen des campagnes, celui qui résistait au christianisme. Bref le premier cultive et produit le second vit à la campagne (et peut accessoirement cultiver la terre). Ca se croise mais ce n'est pas vraiment la même chose.

comakepi
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 165
Enregistré le : 14 mars 2009, 11:04
Localisation : albi (81)

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par comakepi » 28 oct. 2009, 22:56

Peut-etre que ce que je voulais dire, c'est que paysan ou artiste, c'est pas un metier, c'est un mode de vie, un rythme specifique.

Avatar du membre
steeve
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 199
Enregistré le : 17 août 2008, 11:25
Localisation : Toulouse

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par steeve » 29 oct. 2009, 11:04

Oula...
Je me réjouie de la bonne fréquentation des festivals et des salles de spectacle tout deux recement victime de réduction de subvention gargantuesque.A nous la scène alors!!! :4laugh:

Personnellement ,je télécharge beaucoup de musique et cela ne me pose aucun cas de conscience!Fut un temps,je pestais contre les 'grands média" qui ne proposaient à leur auditeur/spectateur qu'un nombre restrain d'Artiste banckable au niveau artistique contestable...
Aujourd'hui,bon nombre de personnes (re)découvrent le plaisir d'être curieux,de chercher,de partager et surtout de retourner dans les salles pour voir des artistes INCONNUS des chaines télé.
Le téléchargement et plus largement le Net apportent une chose non négligeable à qui veux bien...Une culture musicale sans limite !Alors crier au loup,ouais....bof non!
Biensur Johnny maronne!!!!il fait trois concerts par ans!Alors les disques faut les acheter...faites le pour lui :eh:
Faire de la musique comme çà? c'est çà le "métier"?
moi j'appelle çà être "hasbeen"...Oula!!!!le monde va trop vite....cours,cours...

Si ma musique était téléchargée!J'en serai ravi,qu'elle circule,qu'elle vive!ma priorité absolu est de jouer le plus possible point.Quand je fais des disques ,bien d'autres choses me motivent.Beaucoup plus importante que l'aspect lucratif du truc.Bien évidement,si çà arrondie un peu mes cachets,tant mieux mais voilà!

Les Major se plaignent,hihi,elles sont malines et je ne m'en fais pas pour elles (cf entres autres,l'acquisition des plus grandes salles Parisiènne ...tiends,il n'y a que des artistes estampillés Univer... à l'olympia...Ah bon!!! :winky: ).

"La musique est un choix de vie profond, une aventure interieure, humaine, bienveillante, une exploration creative, empathique et desinteressee..pas un marche-pied rapide vers la celebrite, pas une promesse d'argent facile, pas un miroir narcissique et complaisant, pas un ticket V.I.P avec les avantages de la fonction..le but etant d'etre..et non pas d'avoir ou de paraitre..." (j'sais plus qui :rotate: )

Bref,a vos téléphones,les festivals recrutent :mac: jouons,jouons,jouons!!!! :rotate:

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 29 oct. 2009, 23:06

C'est rigolo parce que tu dis que tu télécharges et que tu serais content si on téléchargeait ta musique ... ok ... et qu'un artiste doit faire de la scène. D'accord.

Alors (syllogisme implacable) : pourquoi les concert ne seraient-ils pas gratuit ? Pourquoi prendre de la musique enregistrée et payer de la musique en live ? Je ne comprends pas. Les enregistrements ne sont-ils pas du travail ? Relèverait-ils moins de l'art ? Mon oeil.

Ce ne sont pas forcément les majors qui se plaignent du téléchargement. Y' a des musiciens aussi.

C'est marrant parce que plus haut je dis qu'il m'est arrivé (une fois) de jouer à l'oeil (donc à la place d'un musicien qui aurait pu se faire rétribuer). Je me le suis fait reprocher. Et pourquoi donc ? Si on peut prendre la musique de quelqu'un pourquoi ne peut-on pas prendre sa place tout simplement ?

Maintenant le problème n'est pas d'avoir bonne ou mauvaise conscience. Chacun fait comme il veut. Mais ce qui me fait doucement rigoler c'est les justifications. On télécharge parce les majors on s'en fout, On ne trie pas les déchets parce la banquise elle ne fond pas pour de vrai, On peut frauder les impôts parce que y'en a trop, On peut rouler bourrer parce qu'on connaît la route ...

Ah ouais je ne suis pas d'accord avec ta citation : si y'a un domaine ultra narcissique c'est bien celui de l'art !!!! (j'ai jamais vu un artiste qui ne l'est pas !!!!!!!!)

Avatar du membre
alexaymi
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 59
Enregistré le : 22 févr. 2008, 12:35

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par alexaymi » 29 oct. 2009, 23:38

Donc, si l'argent existait pas, ou notre societé ne etait pas
regie basiquement par l'economie... l'art ne existirait pas?
que est ce qu'il se passe en Afrique, dans le petite village ou
tout le monde joue la musique parceque ancre dans la culture
de chaque jour? Ils gagnent tous et toutes de l'argent? Ils font
ça gratos? Peut etre c'est une vision que j'ai de l'afrique un peu
demodée, mais ça existait, comme dans les pais de l'europe de l'est,
ou Asie, ou L'Amerique du sud...ils sont pas artistes parceque
ils n'etaient pas payées?

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 30 oct. 2009, 10:01

Relie le topic on a déjà débattu de ça. L'art a plusieurs branches dont l'art populaire (dont tu parles).
Manu Dibango témoignait à ce sujet : lorsque c'est parents lui parlaient de son avenir il leur disait qu'il voulait devenir musicien. Mais c'est parents objectait que ce n'était pas un métier.

La "crise" du marché de la musique ne concerne pas l'art populaire bien sûr mais le processus de création artistique et sa propriété.
En occident nous ne sommes pas dans une culture de l'art populaire : un exemple l'art brut de Dubuffet (le besoin de créer - voir le musée à Bègle en Gironde) qui semble exceptionnel par son unicité en France n'est ni plus ni moins que ce que tu expliques.

Je le répète un artiste répond à un besoin social et il est considéré comme tel par la société. La notre étant défini par le commerce et l'argent, il a donc une définition économique. Maintenant si tu veux appelé artiste toute personne qui dessine, peint, gratouille sur des cordes ... pourquoi pas ... néanmoins pour moi il ne s'agit que d'une sensibilité artistique.
Parce que ta définition pose le problème pour l'architecture par exemple (peut-on s'improviser architecte ? L'est-on sans diplôme ?)
Et les personnes africaines, asiatiques, comment se considèrent-elle ? Se considèrent-elles comme musiciens ? N'y a-t-il pas de musiciens professionnels répondant à des logiques commerciales dans ces continents ?

Je trouve curieux de nier le processus artistique et la propriété intellectuelle. Un artisan crée un objet, un musicien une musique. Pourquoi la seconde ne lui appartient-elle pas ?

C'est sûr un monde de partage est bien plus agréable à imaginer mais ce n'est pas dans la nature de l'homme (hiérarchisation, économie ... et ce aussi loin qu'il est possible d'étudier notre histoire).

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Vinscent » 31 oct. 2009, 01:40

Séb a écrit : En occident nous ne sommes pas dans une culture de l'art populaire : un exemple l'art brut de Dubuffet (le besoin de créer - voir le musée à Bègle en Gironde) qui semble exceptionnel par son unicité en France n'est ni plus ni moins que ce que tu expliques.
:eh: Je croyais qu'un contre-exemple suffisait à prouver qu'une règle était fausse... s'il n'y en avait qu'un encore: l'art populaire se trouve dans un nombre incalculable de petites bourgades, où des personnes artistes le font vivre pour le seul plaisir de le partager. Je parle bien sûr ici de musique, étant complètement néophyte en ce qui concerne la peinture, ou autres médecines de l'âme.
Séb a écrit :Je le répète un artiste répond à un besoin social et il est considéré comme tel par la société. La notre étant défini par le commerce et l'argent, il a donc une définition économique. Maintenant si tu veux appelé artiste toute personne qui dessine, peint, gratouille sur des cordes ... pourquoi pas ... néanmoins pour moi il ne s'agit que d'une sensibilité artistique.
Un artiste, besoin social défini par l'économie... ça vaut son pesant de mélasse, ce genre de phrase! :mrgreen:
J'adore.
Encore que les mots employés ici sont un peu trop accessibles, à mon goût.
Quant à l'appellation ou non du nom d'artiste une personne qui gratouille, gribouille... Attention: qui suis-je, pour dire si tu bricole ou si tu es un grand artiste?
Séb a écrit :C'est sûr un monde de partage est bien plus agréable à imaginer mais ce n'est pas dans la nature de l'homme (hiérarchisation, économie ... et ce aussi loin qu'il est possible d'étudier notre histoire).
Franchement, tu veux nous pousser au suicide ou quoi? :fray: Si on ne faisait pas la musique pour la partager, on aurait choisi une autre voie!

En te lisant, je commence à comprendre où se trouve la vraie crise de la musique... :lol: ... crise de rire!

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 31 oct. 2009, 09:50

Désolé ...

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 31 oct. 2009, 10:06

Donne moi des exemple d'art populaire en France. Le cas de Dubuffet est artificiel et ne concerne que très peu de gens. Pour le cas de l'art populaire, on parle du folk-lore (et ce n'est pas péjoratif) et la différence avec d'autres continent c'est que notre folk-lore est en piteux état, réinventé, touristisé, bref ne correspond plus vraiment à une identité culturelle ...

En même temps une fonction sociale n'existe que par son contraire ou son absence. Si tout le monde pratique de la musique, il n'y a plus de musicien. Si tout le monde fait son pain, il n'y a plus de boulanger ...

L'économie n'est pas un gros mot (elle sait être sociale).



Quand à définir telle ou telle chose (notamment l'artiste) ça s'appelle réfléchir à un projet de société ça évite de subir puis de se plaindre... et je ne me permet pas nommément de dire qu'intel est artiste ou pas ...


La notion de partage est réelle mais pas forcément gratuite ... Réfléchis à ce que tu fais chaque jour ... avec qui partage-tu ta musique ... ta famille ... tes amis ... Ce n'est pas la définition d'un musicien ... C'est simple comment te caractérise-tu ? Es-tu musicien ? Informaticien ? Homme ? Parisien ? Savoyard ? Européen ? Et ne me dit pas que tu t'en fout parce que ça s'appelle l'identité et nous la construisons tous les jours ...

De toute façon on parle de crise ECONOMIQUE de la musique ... Et je le répète l'économie n'est pas un gros mot (elle est très souvent de gauche et sociale).

Maintenant si je te fais rire c'est qu'on a partagé quelque chose et c'est tant mieux !

Avatar du membre
alexaymi
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 59
Enregistré le : 22 févr. 2008, 12:35

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par alexaymi » 31 oct. 2009, 13:52

Je le répète un artiste répond à un besoin social et il est considéré comme tel par la société. La notre étant défini par le commerce et l'argent, il a donc une définition économique. Maintenant si tu veux appelé artiste toute personne qui dessine, peint, gratouille sur des cordes ... pourquoi pas ... néanmoins pour moi il ne s'agit que d'une sensibilité artistique.
Peut etre que la crise a commencé là,quand notre societe c'est definie par le commerce et l'argent...oui,oui, il y
a long temps... Donc on parle de "gent" qui peint,gratouille,etc, avec une "sensibilite artistique" et d'autre coté de gent qui se considere "artiste" avec une grande "sensibilite economique"...je pense que il y a quelque chose qui ne va pas...
Je trouve curieux de nier le processus artistique et la propriété intellectuelle. Un artisan crée un objet, un musicien une musique. Pourquoi la seconde ne lui appartient-elle pas ?
La propietre privée...j'hesite de croire que l'object en question, soit phisique ou mental ou gaseux soit pour de vrai de propiete de quelq'un...bon, peut etre c'est juste un probleme personnel, vu que dite societe a decidé dejà de donner des propietaires a tout...mais bon, sais pas non plus si c'est le droit chemin vers quelque chose... et je ne nie le processus artistique, c'est plustot toi qui le nie en faisant separation entre vrais artistes et gent avec sensibilite artistique...
Parce que ta définition pose le problème pour l'architecture par exemple (peut-on s'improviser architecte ? L'est-on sans diplôme ?)
j'ai pas de diplome de musique, j'ai fait tres peu d'ecole, j'aime pas trop meme si opinion personnelle,et fais la musique depuis 17 ans, la manque de diplome te fait convaincre de que je suis pas musicien? ...on est rien...on est tout
Séb a écrit :En même temps une fonction sociale n'existe que par son contraire ou son absence. Si tout le monde pratique de la musique, il n'y a plus de musicien. Si tout le monde fait son pain, il n'y a plus de boulanger ...
si tout le monde practique la guerre il n'y a plus de musicien, ni plus de boulanger ni plus de rien...
On a besoin de definitions et on se base sur ces definitions pour recreer le monde....

Bon, a part toutes cettes deviations du theme centrale je veux te dire que sont interessantes toutes les questions que on se pose dans cette sujet, qui est large, tres large, et qui parlent de les differentes faiçons de voir et de ressentir le monde et la vie. Oui, en est en crise economique de la musique, mais faut pas oublier, a mon avis, que c'est une crise economique tout juste, et depuis longtemps.... crois tu que cette crise affecte vraiment a la creation de la musique ?
Et encore ,dire que je suis musicien puisque dans ma vie j'essai de faire que ça, je en souffre, mais je l'ai choisi,par contre j'ai pas choisi de vivre dans cette societe et donc je suis "obligé" a m'y faire, pas de probleme, seulement que de cet encontre il suivi plein de contradictions...que on doit asumer...
bon, je crois que je parle de trop... :arrow: et desolé encore par toutes cettes fautes d'ortographie...jamais etudie le français a l'ecole... :roll:

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Vinscent » 01 nov. 2009, 02:00

Séb a écrit : Maintenant si je te fais rire c'est qu'on a partagé quelque chose et c'est tant mieux !
Euh! Je n'ai pas l'impression que rie des mêmes choses, mais fondamentalement tu as raison, on appartient tous les deux au genre humain.

Tu sais l'économie sociale, le capitalisme altruiste... enfin, tu as raison, rions. Je pense que tu mélanges un peu tout.
L'art populaire est une réalité, et si tu ne la connais pas, c'est tout simplement parce que c'est une chose inscrite dans la vie et non pas sur un écran ou dans une publication quelconque, écrite ou audio. Je ne parle pas de folklore sabots et robes longues. :mrgreen:
alexaymi a écrit :Oui, en est en crise economique de la musique, mais faut pas oublier, a mon avis, que c'est une crise economique tout juste, et depuis longtemps.... crois tu que cette crise affecte vraiment a la creation de la musique ?
Je te laisse à ta maturation, c'est un chemin que chacun fait de lui-même, et par lui-même, finalement.
alexaymi a écrit :Oui, en est en crise economique de la musique, mais faut pas oublier, a mon avis, que c'est une crise economique tout juste, et depuis longtemps.... crois tu que cette crise affecte vraiment a la création de la musique ?
La vraie question, Alex, merci de la poser (à nouveau). :-)
Pour faire (très, trop) bref, je dis: Non, la vie est plus dure pour tout le monde, le monde d'en bas évidemment.
Ce qui est affecté: La spéculation sur la musique, essentiellement.

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 01 nov. 2009, 15:55

Vinscent a écrit :
Tu sais l'économie sociale, le capitalisme altruiste... enfin, tu as raison, rions. Je pense que tu mélanges un peu tout.
L'économie sociale ou le capitalisme altruiste ne peuvent pas être renvoyés dos à dos puisque capitalisme et économie ne sont pas synonymes. Le premier n'est qu'une branche de la seconde.
L'économie socialiste est une réalité née des écrits de Saint-Simon, Fournier, Prudhon, Marx ou Owen par exemple.
Vinscent a écrit :
L'art populaire est une réalité, et si tu ne la connais pas, c'est tout simplement parce que c'est une chose inscrite dans la vie et non pas sur un écran ou dans une publication quelconque, écrite ou audio. Je ne parle pas de folklore sabots et robes longues. :mrgreen:
Cite moi des exemple d'art populaire en France.
Art populaire et folk-lore c'est la même chose (Le folklore c'est la "savoir du peuple" un mot inventé par l'ethnologue Van Gennep en 1924. Un glissement que l'on doit au caractère péjoratif du mot folklore.)
Vinscent a écrit : Euh! Je n'ai pas l'impression que rie des mêmes choses, mais fondamentalement tu as raison, on appartient tous les deux au genre humain ...

et si tu ne la connais pas, c'est tout simplement parce que c'est une chose inscrite dans la vie et non pas sur un écran ou dans une publication quelconque, écrite ou audio ...

Je te laisse à ta maturation, c'est un chemin que chacun fait de lui-même, et par lui-même, finalement...
Je ressens comme une pointe de condescendance dans tes propos qui n'est pas très agréable à lire.

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Vinscent » 01 nov. 2009, 16:57

De la condescendance? Peut-être plutôt une pointe d'énervement de ce goût de la bataille à tout va... définition des mots employés, citations "illustres", c'est surtout une histoire de rhétorique que je vois ici! Ce goût de la bataille n'est-il pas révélateur d'une certaine ... jeunesse? :rotate:
Séb a écrit :C'est rigolo parce que tu dis que tu télécharges et que tu serais content si on téléchargeait ta musique ... ok ... et qu'un artiste doit faire de la scène. D'accord.

Alors (syllogisme implacable) : pourquoi les concert ne seraient-ils pas gratuit ? Pourquoi prendre de la musique enregistrée et payer de la musique en live ? Je ne comprends pas. Les enregistrements ne sont-ils pas du travail ? Relèverait-ils moins de l'art ? Mon oeil.
Tu va bientôt jurer sur la bible que le prix d'un CD est tout juste la rétribution de ceux qui ont participé, je suppose.

Séb a écrit :Ce ne sont pas forcément les majors qui se plaignent du téléchargement. Y' a des musiciens aussi.
Ah oui: Johnny, Johnny, et Halliday, j'en connais au moins trois, et qui sont des modèles d'éthique! :mrgreen:
Séb a écrit :C'est marrant parce que plus haut je dis qu'il m'est arrivé (une fois) de jouer à l'oeil (donc à la place d'un musicien qui aurait pu se faire rétribuer). Je me le suis fait reprocher. Et pourquoi donc ? Si on peut prendre la musique de quelqu'un pourquoi ne peut-on pas prendre sa place tout simplement ?
Tu as des principes, d'accord, je me demande juste si on peu établir un parfait parallèle entre le salaire d'un musicien et les milliards de bénéfice d'un major...
Et si je reprenais ta phrase: "je dis qu'il m'est arrivé (une fois) de jouer à l'oeil".
Ne peut-on y voir "je dis (une fois) qu'il m'est arrivé de jouer à l'oeil"?
Séb a écrit :Maintenant le problème n'est pas d'avoir bonne ou mauvaise conscience. Chacun fait comme il veut. Mais ce qui me fait doucement rigoler c'est les justifications. On télécharge parce les majors on s'en fout, On ne trie pas les déchets parce la banquise elle ne fond pas pour de vrai, On peut frauder les impôts parce que y'en a trop, On peut rouler bourrer parce qu'on connaît la route ...
En poussant n'importe quelle phrase à l'extrême et en établissant des relations à tout-va, on peut en dire des choses!
Ah tu as oublié: On peut bien tuer quelqu'un parce que ça ne nous fait pas mal!
Séb a écrit :Ah ouais je ne suis pas d'accord avec ta citation : si y'a un domaine ultra narcissique c'est bien celui de l'art !!!! (j'ai jamais vu un artiste qui ne l'est pas !!!!!!!!)
Ca c'est cartésien au moins! :lol: Et maintenant qu'on a classé définitivement les artistes, on pourrait passer à un autre corps de métier.
Ah ben, tiens, que fais-tu donc dans la vie? :mac:

Allez, va, je vais tenter de mettre à profit le folklorique adage: :arrow:Je vais balayer devant ma porte.

Séb
Membre Actif 4
Membre Actif 4
Messages : 493
Enregistré le : 10 avr. 2008, 06:55

Re: La "crise" du marché de la musique

Message par Séb » 01 nov. 2009, 17:59

S'agit pas de classer mais de définir ... mais tu vois tu fais comme moi ... pour toi je ne fais que de la rhétorique (et ce n'est pas une critique à mes yeux) et je suis "jeune" donc tu catégorises !

Le jeunes gens ne sont pas forcement incultes. Et inversement les gens mûrs ne sont pas forcément des gens cultivés.
Vinscent a écrit : Ca c'est cartésien au moins! :lol: Et maintenant qu'on a classé définitivement les artistes, on pourrait passer à un autre corps de métier.
Ah ben, tiens, que fais-tu donc dans la vie? :mac:
C'est rigolo, tu viens de définir l'artiste comme un métier. C'est l'inconscient qui doit parler.

Ah ouais : faut pas t'énerver. Un forum est un lieu de discussion ... on échange, on débat ... on s'accorde ou non ... on apprend des choses ... ce nom vient de l'organisation sociale antique (le forum était le lieu de débat publique durant l'antiquité), c'est devenu ensuite synonyme de réunion ... puis avec l'avènement du net ces site de discussion (j'écris ça juste pour t'énerver un peu plus :D )

Tiens de la lecture pour les artistes pro et anti Hadopi (hors Jean-Phillppe Smet, Jojo, Johnny ...)
http://www.liberation.fr/culture/010156 ... -l-unisson
http://www.liberation.fr/politiques/010 ... au-divorce

Tout ça pour dire que le débat est plus complexe que la dualité major/artiste et que la liberté revendiquée de télécharger peut être apparentée à celle des économiste réclamant la liberté en matière économique.
Il est loin le temps où le mot libéralisme s'appliquait à l'émancipation de l'individu (L'époque des Lumières).
*
Aujourd'hui le libéralisme est irrémédiablement confondu avec l'économie et conduits aux catastrophes que nous vivons aujourd'hui. Et je pense que revendiquer la liberté de piller la propriété intellectuelle d'un artiste s'apparente aux revendications de certains libéraux voulant plus de "libertés" dans les lois du travail. On ne respecte plus ni l'individu ni la création (ou le travail).

Attention je ne bataille pas, mais je discute, qui n'est pas d'accord met ses arguments.

J'aime avoir tort, car ce n'est pas une perte de temps que d'apprendre une chose.

Répondre