Asr

présentez-vous, racontez votre parcours, et discutez de vos centres d'intérêts...
Avatar du membre
Leptimo
VIP
VIP
Messages : 1224
Enregistré le : 19 mai 2010, 18:57
Localisation : Ajaccio

Re: Asr

Message par Leptimo » 18 mars 2017, 00:22

On va monter un club, une cabale de vieux révolutionnaires, et de jeunes comme moi!... 40 ans après mes années conservatoire j'en pense toujours la même chose, faut ce que tu dis à côté, des zicos avec de la bouteille dans l'entourage, sinon grosse galère pour sortir la tête de la partoche.
Y'a bien quelqu'un qui va nous rassurer sur l'idée que ça bouge un peu, nan?!

Avatar du membre
Bdumbdum
Membre Actif 3
Membre Actif 3
Messages : 303
Enregistré le : 24 juin 2013, 21:18
Localisation : entre Sillet et Talon...

Re: Asr

Message par Bdumbdum » 18 mars 2017, 13:59

c'est surtout faire prendre conscience que les deux approche sont complémentaires... la prof de piano de ma fille m'a dit un jour qu'il fallait faire tres attention à ne jouer que sur des piano accordés en 440 (ou 442 je sais plus), sinon ma fille aurait inevitablement l'oreille "cassée"... j'ai même pas essayé de lui expliquer tout le bien que je pense de devoir casser cette putain d'oreille absolue... c'est une super enseignante, mais enfermé malgré elle dans un apprentissage, sans se rendre compte de tout ce qu'elle ne peut pas (plus) entendre. et j'insiste sur le fait qu'elle est une véritable et très bonne musicienne (bien plus que moi en tout cas), mais ne pouvant (ou ne voulant) plus remettre en cause une façon d'appréhender la musique qui est ancré au plus profond d'elle.

Je me rappelle de cette très bonne pianiste issue du conservatoire qui était en cour d'impro avec moi à l'IMFP: j'en étais à essayer tout plein de chose parfois plus que limite (et c'est peu dire), alors qu'elle n'arrivait pas à faire un Do sur son clavier quand on faisait un blues en C... il lui fallait une partition... un vieux prof lui alors expliqué qu'il avait effectué le même chemin qu'elle : à savoir, mettre dix ans à désapprendre ses dix ans d'apprentissage classique anterieur pour pouvoir faire (entendre / comprendre) du jazz... j'ai cru qu'elle allait fondre en larme. Elle aimait tellement la musique, que je serais pas étonné qu'elle y ai réussi, mais pour combien de musicien qui n'en auront pas le courage devant l'ampleur de la tache : remettre fondamentalement tout ce que tu as appris, tout recommencer, en esperant que l'inconscient physique de l'oreille suive....
il fut courageux. il combattit la peur de savoir par la peur de ne pas savoir ; et il gagna, parce qu’il n’avait pas le choix.

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8160
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Asr

Message par Maryse » 18 mars 2017, 14:10

Bdumbdum a écrit :c'est surtout faire prendre conscience que les deux approche sont complémentaires... la prof de piano de ma fille m'a dit un jour qu'il fallait faire tres attention à ne jouer que sur des piano accordés en 440 (ou 442 je sais plus), sinon ma fille aurait inévitablement l'oreille "cassée"...
Je ne sais pas si on doit rire ou pleurer à ce genre d'assertion profondément débile.

Avatar du membre
asr
Modérateur
Modérateur
Messages : 620
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 20 mars 2017, 10:22

Maryse a écrit :Je ne sais pas si on doit rire ou pleurer à ce genre d'assertion profondément débile.
Il n'empêche que le problème de fond, c'est que de nombreux musiciens ne se rendent pas compte du handicap que peut être une oreille absolue…

Je n'ose imaginer leur tête s'il leur arrive d'entendre de la musique modale, à micro intervalle… !
http://www.crmtl.fr/wp-content/uploads/ ... ines_1.mp3
http://www.crmtl.fr/wp-content/uploads/ ... adre_1.mp3
(Jean-Marc Delaunay, sur les violoneux de l'Artense, détails et explications sur le site web du CRMT Limousin)

Et que dire du « diapason indien » : « c'est l'premier qui joue un Sa (do) qui dit qu'il l'est, et on s'met tous dessus »
D'ailleurs, selon les raga, les indiens aussi changent le tempérament, comme dans les morceaux retranscrits ci-dessus.
--
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan, économiste
Phil Jones Bass Owner's Club #102

Avatar du membre
calandre
Membre Actif 5
Membre Actif 5
Messages : 615
Enregistré le : 13 oct. 2012, 13:48

Re: Asr

Message par calandre » 20 mars 2017, 11:59

le CRMT ,
en effet , c'est spécial ,d'autant que comme le dit M.Delaunay :
" l’oreille a tendance à ramener les sons à ce qu’elle connaît déjà"
voilà une superbe assertion !
par ailleurs j'aime bien les "modes" , chaud , troublé , inquiet... là je comprend

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: Asr

Message par Vinscent » 20 mars 2017, 15:45

asr a écrit : Il n'empêche que le problème de fond, c'est que de nombreux musiciens ne se rendent pas compte du handicap que peut être une oreille absolue…
Hello.
Ben... en fait, tout dépend de la musique que l'on joue, du milieu musical dans lequel on baigne.
Dans le cadre, par exemple, d'un répertoire de musique classique pour laquelle tout le monde est accordé au même diapason, c'est une vraie chance que d'avoir l'oreille absolue qui y correspond.
Donc, avant de nommer cela handicap, il faut d'abord regarder où on se situe, à mon avis.
Moi non plus, je n'ai pas l'oreille absolue tous environnements confondus.
Je peux bien dire que ceux qui l'ont sont handicapés, mais comme plus que souvent je joue de la musique qui fait appel au diapason à 440Hz ou 442Hz (entre les deux la différence est quand même minime), c'est moi le handicapé de service!

J'évite donc de considérer l'oreille absolue des autres comme un problème... tout ça parce que, ne l'ayant pas, ça me rassure et me conforte dans l'idée que c'est moi qui suis dans le vrai.

De penser que l'herbe est plus verte chez moi, ça m'évite d'avoir à faire mes valises pour aller voir ailleurs! :mrgreen: :parfait:

Avatar du membre
asr
Modérateur
Modérateur
Messages : 620
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 20 mars 2017, 16:29

Quel peut bien être l'intérêt d'avoir l'oreille absolue, que l'oreille relative ne pourrait avoir ?
Je suis tout à fait curieux de connaître ton point de vue.
--
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan, économiste
Phil Jones Bass Owner's Club #102

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 8160
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: Asr

Message par Maryse » 20 mars 2017, 17:27

Un membre du forum, que je connais a l'oreille absolue. Il m'a dit, si j'ai bien compris, que cet absolu souffrait d'un matelas d'adaptabilité, et qu'en gros, du 438 au 444 ça va. Il ne se transforme pas en chat hérissé. Le "souci" selon lui est d'arriver à désactiver le processus et d'arriver à entendre la musique avant les fréquences. Quand il est fatigué c'est assez dur... il entend un concert de notes qui se présentent toutes en lui criant leurs petits noms à la face.

Le côté pratique, quand il relève par exemple, c'est qu'il va à une vitesse supersonique.

Ensuite c'est quand même étonnant cette histoire d'oreille par rapport aux yeux. Les sons sont des fréquences, les couleurs aussi. On arrive à identifier à coup sûr du bleu, du vert une fois appris sans rabâcher pendant des plombes. Pourquoi les notes c'est pas pareil?

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: Asr

Message par Vinscent » 20 mars 2017, 18:07

asr a écrit :Quel peut bien être l'intérêt d'avoir l'oreille absolue, que l'oreille relative ne pourrait avoir ?
Je suis tout à fait curieux de connaître ton point de vue.
Eh bien, un intérêt pratique, et un repérage immédiat lorsqu'on est en présence de sons à identifier pour pouvoir prendre part à la bande!
N'ayant pas, comme je l'ai dit plus haut, l'oreille absolue j'ai eu souvent à souffrir de ne pouvoir m'orienter assez rapidement pour participer immédiatement, obligé de tâtonner avant de m'y retrouver. La nécessité de ce tâtonnement, si court soit-il, est quand même un inconvénient.
Nous parlons, bien sûr, d'un cadre harmonique standard. Enfin, standard en ce qui nous concerne pour la plupart ici.

Vinscent
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 902
Enregistré le : 24 févr. 2008, 13:39
Localisation : Draguignan (83)

Re: Asr

Message par Vinscent » 20 mars 2017, 18:09

Maryse a écrit :Ensuite c'est quand même étonnant cette histoire d'oreille par rapport aux yeux. Les sons sont des fréquences, les couleurs aussi. On arrive à identifier à coup sûr du bleu, du vert une fois appris sans rabâcher pendant des plombes. Pourquoi les notes c'est pas pareil?
Peut-être que s'il n'y avait pas plus de fréquences de notes que de couleurs dans l'arc-en-ciel ça irait? :rotate: Mais si chaque couleur peut se décliner en centaines de variations, ça risque d'être un peu plus chaud pour s'y retrouver! :mrgreen:

Avatar du membre
asr
Modérateur
Modérateur
Messages : 620
Enregistré le : 10 nov. 2016, 17:21
Localisation : Entre Rennes et Mayenne
Contact :

Re: Asr

Message par asr » 20 mars 2017, 18:16

Vinscent a écrit :
asr a écrit :Quel peut bien être l'intérêt d'avoir l'oreille absolue, que l'oreille relative ne pourrait avoir ?
j'ai eu souvent à souffrir de ne pouvoir m'orienter assez rapidement pour participer immédiatement, obligé de tâtonner avant de m'y retrouver.
Ben ça, ce n'est pas l'oreille absolue, mais l'oreille tout court… Tu écoutes ta référence instrumentale sur ton instrument, et ton oreille compare avec ce qu'elle entend des autres.
Le seul inconvénient par rapport à l'oreille absolue, c'est d'avoir à émettre un son, pour savoir où tu en est, la première fois (et une fois de temps en temps, il faut que tu entendes ce que tu es en train de jouer). Une oreille relative suffit, non ?
--
« Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé. » -- Alan Greenspan, économiste
Phil Jones Bass Owner's Club #102

Avatar du membre
michif
VIP
VIP
Messages : 2100
Enregistré le : 19 avr. 2011, 06:07
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Asr

Message par michif » 20 mars 2017, 22:12

Moi je veux bien avoir l'oreille absolue (ou une excellente relative à défaut). Je signe de suite. Mais rassurez-vous, je n'en rêve qu'une nuit sur 3).

Je ne vois pas trop où est le handicap. On peut trouver aussi un handicap au fait de savoir trop bien jouer ou bien trop beau (ou trop chevelu, ça me parle !).

Certes, mais c'est un peu couper les cheveux (ouahhhh !!) en quatre.

C'est un peu genre problème de riche.

:ellipses: :heart: :mrgreen: :mac: :parfait: :parfait: :sleepy: :ellipses: :houin: :mac: :chant: :ellipses: :heart:

Avatar du membre
woody_haleine
VIP
VIP
Messages : 1758
Enregistré le : 25 nov. 2008, 00:48

Re: Asr

Message par woody_haleine » 20 mars 2017, 23:18

la couleur est une onde électromagnétique du spectre visible et l'on peut dire que l'on voit une espèce de bleu ou de vert, mais probablement pas le même que le voisin. C'est juste une décomposition de la lumière blanche ...

Pour les fréquences sonores, ce n'est pas comparable : pas le même milieu, pas la même perception, pas le même instrument de mesure, sauf avoir l’œil dans l'oreille et l'oreille dans l’œil ... :mrgreen:

Et pour rajouter une couche, on peut aussi percevoir des couleurs lorsqu'on entend de la musique :mrgreen:

Avatar du membre
Patrick MANET
VIP
VIP
Messages : 4557
Enregistré le : 22 avr. 2006, 00:42
Localisation : La Rochelle

Re: Asr

Message par Patrick MANET » 20 mars 2017, 23:46

Je travaille régulièrement avec trois musiciens qui ont l'oreille absolue, deux sont violonistes, un guitariste.
Pas très exigeants sur les fréquences utilisées habituellement, 440 ou 442.

Pour les violonistes, ils peuvent instantanément reproduire une mélodie et improviser dessus s'ils l'ont entendu une fois à la radio ou comme ça arrive souvent au retau avant le concert.
Le guitariste reproduit dans l'instant les accords et le reste
Je n'ai pas noté de réel désavantage, bien au contraire.
Nous n'avons évoqué le sujet du "handicap" ou d'une gêne à cause de cette oreille absolue, je vais leur demander :-)
En tout cas, pour la musique, c'est quand même sympa.
L'avantage par rapport à une oreille relative, n'est pas qu'il faille faire résonner le La pour entendre la suite mais que les notes ne sont relatives à rien, pas de travail cérébral (c'est une tierce donc mi, c'est un arpège majeur) avant de connaître la note. Les notes ont un nom, c'est tout. Dans le cas d'une oreille absolue on est comme dans un langage naturel, dans l'oreille relative, on est comme traduisant une langue étrangère. Ça donne un rapport différent à la musique. Enfin, il me semble :D

Avatar du membre
woody_haleine
VIP
VIP
Messages : 1758
Enregistré le : 25 nov. 2008, 00:48

Re: Asr

Message par woody_haleine » 21 mars 2017, 00:01

Patrick MANET a écrit :Les notes ont un nom, c'est tout. Dans le cas d'une oreille absolue on est comme dans un langage naturel, dans l'oreille relative, on est comme traduisant une langue étrangère. Ça donne un rapport différent à la musique. Enfin, il me semble :D
Tu as des cas comme Hendrix jimy pas barbara, ou l'oreille est absolue, mais en terme de hauteur, pas de nom de note :
il connaît son instrument et son oreille "intérieure" est le guide.

Par contre, l'oreille absolue c'est super, mais beaucoup moins quand tout se détraque ...

Un peu comme la vue à un certain moment de la vie :ellipses:

Répondre