JOELLE LEANDRE

Rocks divers, reggae, électro, trad et j'en passe, c'est ici!
ASHEPP
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 42
Enregistré le : 14 août 2010, 12:03
Localisation : Ardéche

Re: JOELLE LEANDRE

Message par ASHEPP » 18 sept. 2011, 13:19

Je te rejoins completement Maryse.Solitude extreme due à un engagement effectivement sans compromis( tu ne peux plus te le permettre) et total , sans concession ni mensonge, qui oblige à un courage face à une adversité rebelle,sans repere, sans phare aucun, si ce n'est ce que tu as trouvé en toi , en résonnance.

Avatar du membre
riksha
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 122
Enregistré le : 14 mai 2011, 16:02

Re: JOELLE LEANDRE

Message par riksha » 18 sept. 2011, 14:43

N'y aurait-il là un petit côté Céline dans le voyage au bout de la nuit ou de Camus dans l'étranger ? Un peu de Stephan Zweig aussi dans l'expression de la passion ?

@Maryse, oui oui, j'avais compris pour les contrées arides, mais la perche était trop belle :mrgreen:

Sur ce, je vais relire San Antonio
- Mozart était si précoce qu'à cinq ans et demi, il composait déjà le Boléro de Ravel Pierre Desproges
- Je voudrais connaître la musique dont la queue de mon chien bat la mesure. Yvan Audouard
- Je ne comprends pas qu'on laisse entrer les spectateurs des six premiers rangs avec des instruments de musique. Alfred Jarry
- Chexpire! On croirait entendre mourir un Auvergnat. Alphonse Allais

mikenotfat
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 172
Enregistré le : 14 nov. 2009, 23:18
Localisation : strasbourg

Re: JOELLE LEANDRE

Message par mikenotfat » 20 sept. 2011, 17:01

Discussion fort intéressante, dans laquelle je partage le point de vue de Maryse comme celui de Fredo ou Riksha.

Il est certain que c'est l'extrême liberté de ces artistes ou de ceux de "l'experimental" ou du "free" en général, qui ouvrent des horizons et des portes aux autres. Ne serait-ce que parce que sorti de leurs univers, d'autres choses nous semblent soudain plus accessibles.

J'en ai fait l'expérience avec Medeski, Martin & Wood, capable de séances proches du bruitisme incompréhensible comme de grooves et mélodies imparables. Et si au début les séances de bruitisme me "gonflaient" parce que je ne les comprenais pas (surtout en regard de leurs autres morceaux), progressivement j'y suis rentré, pour y trouver parfois une logique, une expression, une pépite sonore qu'aucun autre morceau plus conventionnel n'aurait permis.

Mais je partage aussi l'avis qui est de dire que la tension, sans jamais aucun relâchement peut être angoissante et oppressante (d'une certaine manière l'artiste parvient à son but, de communiquer une émotion). Je pense qu'il faut se préparer à écouter ce type de musique, en sachant à quoi s'attendre. Je n'écouterais pas ça après une journée de boulot harassante, où je n'ai pas la disponibilité intellectuelle (le temps de cerveau disponible disait l'autre) pour accueillir cette musique ; mais en même temps m'y plonger quand j'en ai le loisir (au sens propre de mot loisir) peut-être très enrichissant et me permet justement de décrypter d'autres musiques que d'autres trouveront inécoutables (faites écouter MMW aux fans de Rascal Opipo...) et d'y trouver de la détente, même quand je suis crevé. Finalement, ces musiques difficiles rendent un peu plus exigeant et attentif.

My 2 $ comme y disent sur les forums outre-atlantique.

Avatar du membre
Maryse
Modératrice
Modératrice
Messages : 7996
Enregistré le : 27 déc. 2006, 14:42
Localisation : Arles
Contact :

Re: JOELLE LEANDRE

Message par Maryse » 20 sept. 2011, 19:37

Je discutais il y a qqs années avec un monsieur érudit, maître de Qi Gong et autres arts martiaux, une mine de sagesse et de connaissances. Evidemment, très versé dans les pratiques orientales. Il me disait que (...alors, dans quel(s) pays de l'orient, je ne sais plus, genre Chine, Corée) la musique, avant d'être dans le beau, le plaisir et le divertissant, était créée pour provoquer qqchose à l'intérieur de l'auditeur, pas forcément, par exemple, provoquer un état d'apaisement proche de la méditation, mais... provoquer, stimuler l'ensemble des réponses émotionnelles, et part ce faire, permettre d'apprendre à se mieux connaître d'un point de vue intrinsèque. Et j'ai trouvé ça vachement intéressant comme approche. Intéressant dans le sens de complémentaire d'une musique que l'on va écouter pour son "agréabilité".

De fait, des sons, des timbres choisis, des harmonies choisies, permettent de provoquer (on le sait bien) des états intérieurs, et il est étonnant de constater que émotion a la même racine étymologique que mouvement. Une émotion peut être appréhendée comme "quelque chose qui met en mouvement à l'intérieur". Et de temps en temps (j'avoue ne pas en faire mon quotidien, et je reste quelqu'un qui est dans une écoute musicale que je vais classer très très largement dans la rubrique agréable ou génératrice de plaisir et de... comment dire... quand on est rassasié, le contraire de tension) c'est marrant voire formateur d'écouter des choses qui amènent dans un autre endroit de nous (une émotion en mouvement qui va explorer une autre voie sensible) par des timbres, des mélodies, des harmonies qui ne provoquent pas le repos, cette tension que décrit Mikenotfat. Et voir et sentir dans quel état ça nous met, qu'est ce que cela nous fait comprendre de notre résonance perso.

'Fin bon, à la lecture de ton post Mike, j'avais envie de dire un truc dans le genre ;-)

Avatar du membre
riksha
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 122
Enregistré le : 14 mai 2011, 16:02

Re: JOELLE LEANDRE

Message par riksha » 20 sept. 2011, 19:54

C'est le moment de placer un p'tit Lao Tzeu :

Le poète sait jouer sur une harpe sans cordes et il sait ensuite répondre à ceux qui prétendent n'avoir pas entendu la musique.

Et si ça marchait aussi avec une contrebasse ? :mrgreen:
- Mozart était si précoce qu'à cinq ans et demi, il composait déjà le Boléro de Ravel Pierre Desproges
- Je voudrais connaître la musique dont la queue de mon chien bat la mesure. Yvan Audouard
- Je ne comprends pas qu'on laisse entrer les spectateurs des six premiers rangs avec des instruments de musique. Alfred Jarry
- Chexpire! On croirait entendre mourir un Auvergnat. Alphonse Allais

Avatar du membre
DaD92
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 919
Enregistré le : 29 janv. 2009, 14:52
Localisation : Haut de seine
Contact :

Re: JOELLE LEANDRE

Message par DaD92 » 20 sept. 2011, 22:23

riksha a écrit :Le poète sait jouer sur une harpe sans cordes et il sait ensuite répondre à ceux qui prétendent n'avoir pas entendu la musique.
t'ain je vais encore passer ma nuit a essayer de comprendre ce truc... C'est pas sympa ça :winky:
A pu contrebafferies....

Avatar du membre
watchoumin
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 942
Enregistré le : 31 août 2008, 22:39
Localisation : Dordogne
Contact :

Re: JOELLE LEANDRE

Message par watchoumin » 20 sept. 2011, 22:44

riksha a écrit :
Le poète sait jouer sur une harpe sans cordes et il sait ensuite répondre à ceux qui prétendent n'avoir pas entendu la musique.
Tiens ça me rappelle une blague.
C'est un type qui entre dans une sandwitcherie.
Il commande au serveur un sandwich à la baleine.
Le serveur lui dit : "Désolé, monsieur...on n'a plus de pain".
Le client, déçu, s'en va.
Alors le serveur dit à son collègue : "J'allais quand même pas dégeler une baleine entière pour un seul sandwich !"

...ceci dit, les réflexions de Maryse sont bien intéressantes.
W.

Avatar du membre
riksha
Membre Actif 1
Membre Actif 1
Messages : 122
Enregistré le : 14 mai 2011, 16:02

Re: JOELLE LEANDRE

Message par riksha » 20 sept. 2011, 23:03

@Dad92 : un petit topic contrebasse et insomnie alors ? Valériane et passiflore en infusion, mais c'est très amer :D

@Watchoumin : ta blague m'en rappelle une autre ; en URSS autrefois un type entre dans un magasin pour demander du pain, et le vendeur lui répond, "Désolé, ici c'est «y'a pas de viande» ! «Y'a pas de pain» c'est à côté".
- Mozart était si précoce qu'à cinq ans et demi, il composait déjà le Boléro de Ravel Pierre Desproges
- Je voudrais connaître la musique dont la queue de mon chien bat la mesure. Yvan Audouard
- Je ne comprends pas qu'on laisse entrer les spectateurs des six premiers rangs avec des instruments de musique. Alfred Jarry
- Chexpire! On croirait entendre mourir un Auvergnat. Alphonse Allais

Avatar du membre
woody_haleine
VIP
VIP
Messages : 1616
Enregistré le : 25 nov. 2008, 00:48

Re: JOELLE LEANDRE

Message par woody_haleine » 07 oct. 2011, 00:10

Bonsoir,
Concernant L'article de Télérama, j'aimerais bien avoir le numéro de l'article, voir une copie, je m'intéresse depuis quelques temps à ce que fait JOELLE LEANDRE. J'avais lu un article dans les allumés du JAZZ et aussi dans JAZZ magazine. Alors télérama, je suis curieux de lire ça, même si je ne suis pas abonné, vu que je n'ai jamais eu la télévision :mrgreen:

Concernant le style de musique de JOELLE LEANDRE, je comprends tout à fait les nombreuses réticences.
C'est un peu comme les merveilleux disque sur le label TZADIK, tout n'est pas bon, il faut donc trier.
Pour TZADIK la prise de son est, par contre, toujours digne des meilleurs LABEL (chesky, sheefield lab,RR etc). Pour J LEANDRE, vous pouvez essayer le CD "BLUE GOO PARK" de LEANDRE et RUDIGER qui est à mon avis écoutable.

J'ai été biberonné à la musique contemporaine et mon premier choc a été la musique de stockhausen en particulier "AUS DEN SIEBEN TAGEN" avec JFC à la contrebasse et filtrage en direct. Si vous en avez l'occasion, écoutez ça au casque, c'est aussi beau et étrange que la BO de MORSE dans le noir un soir de pleine lune .. -- .- ...--- :mrgreen: :mrgreen:
Après en beaucoup plus accessible musicalement, il y avait le CHRONOS QUARTET, une énergie incroyable sur scène. Un repertoire contemporain joué façon Jazz rock.

A mon avis si vous n'avez jamais écouté de musique contemporaine, commencer par écouter du JOELLE LEANDRE est un bon moyen pour ne plus jamais écouter d'autre chose, vu qu'à mon avis c'est parfois la musique la plus austère qui puisse être.

Je n'ai pas l'impression que ça révolutionne la musique contrairement à Stockhausen, mais que JL est plus dans l'esprit d'être en mesure de jouer un répertoire, avec ses contraintes. Ce qui demande pas mal de technique au passage.

Après, ce qui m'agace vraiment le "neuronne à folklore" c'est le côté très snob "nous sommes l'élite de la culture" d'une grande partie des gens qui gravitent autour de ça, voir même de certain acteur. C'est un peu comme dans certain théâtre subventionné, le côté chapelle qui cloisonne (les théâtreux) plus qu'il n'ouvre l'esprit ou les oreilles.

Il parait que les chats ne font pas des chiens, mais pourtant j'ai toujours pensé qu'il était plus riche d'écouter toutes les bonnes musiques sans trop cloisonner ni ratisser trop large non plus. Il est tout aussi plaisant d'écouter du stochausen, que d'écouter : les KILLS, White STRIPEs, bach (pas raymond), Mozart, Pergolèse, RISSET, John zorn, Jeff BERLIN, Pastorius, SOFT MACHINE, TALKING HEAD, Joy division, la voix de Christina Aguilera quand elle oublie qu'elle est une bombe atomique :D, LEGENDARY PINK DOTS, TUXEDOMOON, ACDC, etc etc.

L'important étant de ne pas les écouter en même temps ;-)

Répondre