les contrebassistes de blues

Rocks divers, reggae, électro, trad et j'en passe, c'est ici!
Avatar du membre
Leptimo
VIP
VIP
Messages : 1676
Enregistré le : 19 mai 2010, 18:57
Localisation : Ajaccio

Re: les contrebassistes de blues

Message par Leptimo » 02 nov. 2018, 11:10

Merci Gromer
On est un peu HS... Je ne m'intéresse en fait qu'aux vraies bassines auxquelles on ajoute un manche à balai costaud et qu'on joue en variant la tension. La plupart de ces trucs ne projettent pas une cacahouette.
Avec des poubelles et bassines plastique je n'ai obtenu que des sons trop faiblards, ah oui à la maison ça marche mais pour aller faire le con dans la rue avec une gratte et un washboard c'est une autre histoire (j'ai fait 2-3 sorties à faire la manche pour l'éclate avec les potes, avec succès, mais avec un son rikiki) Il faut du métal, pas n'importe lequel, pas n'importe quelle forme et taille, c'est pourquoi je posais la question.
Enfin, ces trucs sont bien rigolos. :mrgreen:

Avatar du membre
gaille
Membre Actif 6
Membre Actif 6
Messages : 873
Enregistré le : 06 sept. 2009, 16:56
Localisation : Poitiers

Re: les contrebassistes de blues

Message par gaille » 02 nov. 2018, 14:16

michif a écrit :
27 oct. 2018, 09:41
Là, un bluesman devenu contrebassiste le temps d’un morceau.

C’est bien Taj Mahal qui joue d’ailleurs de façon magnifique : nonchalant, monté sur pneumatique, juste en arrière ce qu’il faut, économe et précis, avec un groove d’enfer.

Et avec le coulé à la framboise des Pointer Sisters pour faire passer tout ça.

A faire écouter dans les écoles pour s’en inspirer.



:nul: :mac: :mrgreen: :ellipses: :excla: :!: :parfait: :mac: :heart: :!:
J'adore !

MrB
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 2
Enregistré le : 04 juin 2008, 10:14

Re: les contrebassistes de blues

Message par MrB » 06 avr. 2020, 10:46

Je trouve ce topic un peu vieux que personne ne lit peut-être. Qu'importe ...
Donc j'y apporte ma contribution : la contrebasse n'a pas vraiment pris dans le Blues.
Avant (dans le Sud rural) elle était trop rare/chère et ... fragile/difficile à transporter quand on n'avait pas forcément un véhicule.
Quand le Blues est devenu électrique (à Chicago) notre bel instrument a eu à batailler avec les guitares, sur des scènes pas immenses et s'offrait des larsens monstrueux. Willie Dixon, jouissant d'une énorme réputation, compositeur et meneur, a su s'imposer en studio et prolonger la présence de l'instrument qui a disparu avec lui.

Répondre