Remontage d'une contrebasse désossée

Toutes vos questions sur la lutherie, les réglages etc.
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Bonjour à toutes et tous,

Nouvel inscrit sur ce forum, même si ça fait déjà quelques temps que je le parcours en long et en large !
Violoniste depuis l’âge de 6 ans, je me suis mis à la contrebasse (en plus du violon) à 15 ans. J’ai dû arrêter la contrebasse vers 24 ans en rentrant dans la vie active, car l’instrument sur lequel je jouais jusqu’alors m’était loué par mon école de musique. Après ces 20 ans d’arrêt, j’ai enfin décidé de m’offrir une contrebasse à moi, et l’occasion faisant le larron, j’ai pu mettre la main sur une contrebasse lors d’une vente aux enchères sur Toulouse (remportée pour 320€, soit un peu plus de 400€ avec les frais).

Pour la description, il s’agit d’une contrebasse ¾ Chinoise, à priori massive, complètement désossée, et qui a eu une fracture du manche au niveau du talon… fracture réparée, mais qui est en fait à l’origine de mon post.
CB9.jpg
CB1.jpg
CB2.jpg
CB3.jpg
CB10.jpg
- Tout d’abord, si quelqu’un du groupe avait également pisté cette contrebasse et l’a loupée à cause de moi, désolé… mais je promets d’en faire bon usage !
- Si quelqu’un du groupe est l’ancien propriétaire de cette contrebasse, je serais super content d’avoir un peu de son historique et des raisons pour lesquelles elle a fini dans une salle des ventes…

J’en viens maintenant aux questions :
- Par rapport à cette fracture (visible sur les photos), comment trouvez-vous la réparation ? Personnellement, ça me parait un peu amateur, et impossible de savoir quel type de colle a été utilisé (j’ai bien vu dans les autres post la recommandation d’utiliser de la Titebond ou de la colle d’os). Du coup, j’ai un peu peur de la remettre directement en tension… mais comment savoir si la réparation va tenir le coup sans passer par cette étape ?
CB4.jpg
CB5.jpg
CB6.jpg
CB7.jpg
CB8.jpg
- De façon plus générale, que pensez-vous de cette contrebasse ? Est-ce qu’on est sur quelque chose qui semble plutôt correct, ou ça vous parait venir tout droit d’Aliexpress ?
- Pour le remontage, je suis à la recherche de pièces (chevalet, cordier, pique et mécanismes – j’ai déjà trouvé les cordes) : si quelqu’un a des pièces d’occasion à revendre, je suis preneur !

Merci à vous et bonne journée à tous !
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Nos
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 181
Inscription : 24 oct. 2016, 18:29

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Nos »

Elle me fait beaucoup pensais à la mienne (forme des épaule, dos, vernis, ...).
As-tu une étiquette à l'intérieur au niveau de l'éclisse gauche (vu de face) ?
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Non, aucune étiquette intérieure (ni trace d'étiquette qui aurait été décollée), juste cette inscription sur l'éclisse droite :
CB12.jpg
Et je dis d'origine Chinoise car il y'a des restes de papier journal collés sous la table derrière les ouïes (j'imagine pour protéger l'intérieur de la caisse lors du vernissage ?):
CB11.png
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Salut ,
Voilà un premier avis :
-oui bien sûr c’est un modèle chinois assez courant .
-je ne tenterai pas un recollage du manche si ce dernier ne recasse pas de lui même . (Rapport énergie/temps/résultat …
-pour les fournitures : aliexpress sera très bien . Cordier 20€, pique 20€, meca pour moins de 50 . Attache cordier 10€ . Si tu veux des fournitures plus haut de gamme , ça va vite coûter cher et l’instrument, à mon avis ne le justifie pas .

-ensuite on arrive à ce qui relève de la lutherie : l’âme et le chevalet .
Déjà : Chevalet de marque exclusivement , Despiau ou Aubert
Pour ces points là, soit tu es manuel avec dés notions de lutherie ,soit tu vas faire un travail qui va ensuite affecter le confort de jeu et la pérennité structurelle de l’instrument. (Une Âme qui est mal faite peut entraîner une fracture d’âme …un chevalet mal ajusté bouffe du son )

Il se peux qu’un dressage de touche soit nécessaire .

Au prix où tu as payé cette contrebasse je pense que tu peux t’en sortir avec les fournitures et le travail de lutherie sans avoir fait une mauvaise affaire .
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Le collage peut très bien tenir en l’état : la contraire dans ce sens la n’est pas catastrophique. La contrebasse est tombée et à je pense été indemnisée en perte totale vu le prix initial de l’instrument et celui d’une enture .
Si la fracture était propre , que le manche a été présenté correctement et que la personne a utilisé une colle efficace (collé d’os forte ,colle à bois préformante ou epoxy )

On utilise en lutherie exclusivement de la colle d’os (parfois mélangée à la colle de nerf ) pour sa réversibilité.
Jamais de titebond . (Laisse ça aux guitaristes) je te garantis que réparer une réparation mal faite avec une autre colle que de la colle d’os c’est l’enfer .

Monte des cordes légère adaptées une Chinoise comme ça . (Pas de spirocore orchestre dans un premier temps )

Laisse la réparation telle quelle . Le travail de retouche de vernis est vilain mais cela ne t’empêchera pas de jouer !


Régales toi ;)
Avatar de l’utilisateur
Bagheera
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 259
Inscription : 13 janv. 2012, 22:41
Localisation : Loire

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Bagheera »

Toujours un plaisir de te lire Renoreno.

Je confirme bien aussi que c'est une chinoise (qu'on voit appelée "chinoise haut de gamme" quelquefois). Je trouve que c'est une contrebasse qui peut sonner très bien avec un bon travail de lutherie.

Question,
comment tu conseilles de réparer les parties de la table d'harmonie qui ont été abîmées par des chocs ? On voit alors le bois clair qui apparaît car le vernis a sauté avec du bois.
Moi je pensais mettre juste quelque-chose de foncé (un genre de vernis ou alors ce qu'on met parfois sur la tranche de l'ouïe, noir).
Mystère et boules de gamme !
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Pour le vernis abîmé :
Vernis gomme laque à l’alcool.
D’abord du clearcoat (pas de couleur ) pour pouvoir revenir en arrière si le résultat n’est pas satisfaisant. Ensuite des couches de vernis de différentes couleurs et température pour arriver à la couleur de l’instrument.

NB : le vernis gomme laque est une discipline très difficile à gérer. Je conseille vraiment à ceux qui ne savent pas de ne pas s’y risquer sur un instrument de musique. Ou en tout cas pas sur un instrument de qualité .
Même avec de la pratique on arrive encore à faire des trucs dégueulasses… et comme la neurochirurgie, (avec certes des responsabilités moindres )c’est un domaine où la chance du débutant n’existe pas .
Avatar de l’utilisateur
Bagheera
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 259
Inscription : 13 janv. 2012, 22:41
Localisation : Loire

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Bagheera »

Merci Renoreno. Du coup ça me fait peur de mettre du vernis gomme laque.. c'est quoi le clearcoat ?
Mystère et boules de gamme !
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Merci pour ces retours très intéressants !
Ça confirme ce que j’avais en tête : je remonte avec des cordes lights (j’ai trouvé un jeu de Evah Pirazzi Weich en bon état pour 50€), je mets lentement en tension et je croise les doigts 😬
Pour le reste, je pensais tout de même partir sur des mécanismes Rubner (tyrolienne à 92€ chez Dictum, j’aurais préféré des individuelles mais y’a déjà les perçages des anciennes, ça ferait du boulot en plus de reboucher les trous des vis), une pique carbone roth & junius à 35€ chez thotho (qui a l’air d’avoir de bons retours) et un cordier qui restera à trouver (pas très fan des cordiers wittner en plastoc…).
Et pour le chevalet (Despiau) et l’âme (manquante aussi), j’avais prévu un passage chez mon luthier car même si j’ai quelques notions de lutherie par le violon, j’ai peur au final de devoir payer 2 fois le chevalet 😂.
Autant je connais les prix d’un luthier pour mes violons (64-75€ pour un Despiau, 25-35€ pour une âme), autant je n’ai aucune notion pour une contrebasse : une indication approximative à me donner ? Ainsi que pour un redressage de touche si besoin ?
Et pour le vernis, je verrai ça dans un 2e temps, je ne vais pas me lancer là dedans si jamais la réparation pète et qu’il faille tout reprendre !
Merci encore !
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Vérifie bien l’espacement entre les trous dans lesquelles les mécaniques doivent passer. Il y a de fortes chances que le perçage de la tête de cette Contrebasse correspondent à des mécaniques chinoise.Tu vas te retrouver à devoir repercer
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Bien vu ! J’ai un entraxe de 92mm, avec des perçages en diamètre 15mm. J’ai beau regarder sur les différents sites, y compris Rubner, je ne trouve pas cette info… du coup si nouveaux perçages à prévoir, des mécanismes individuels seraient plus simples à poser. Et vu les retouches de vernis à prévoir sur la table, je serai plus à ça près !
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Bagheera a écrit : 13 avr. 2024, 12:32 Merci Renoreno. Du coup ça me fait peur de mettre du vernis gomme laque.. c'est quoi le clearcoat ?
Pardon j avais raté ta question. C’est une couche de vernis sans colorant . Beaucoup des notions (quasiment toutes en fait ) de lutherie que j’ai acquises m’ont été enseignées par une personne anglophone. Donc il arrive que j’utilise les termes que j ai entendu, même si cela peut paraître un peu ridicule…
Avatar de l’utilisateur
Bagheera
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 259
Inscription : 13 janv. 2012, 22:41
Localisation : Loire

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Bagheera »

Ne t'inquiète pas, c'est déjà bien gentil de nous transmettre ce savoir. Pour l'instant je me dis que c'est peut être pas de mes compétence de le faire moi-même.
Mystère et boules de gamme !
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Bagheera a écrit : 16 avr. 2024, 13:32 Ne t'inquiète pas, c'est déjà bien gentil de nous transmettre ce savoir. Pour l'instant je me dis que c'est peut être pas de mes compétence de le faire moi-même.
Oh beh tu prends de la gomme laque de l’alcool, un dessous de plat dans un bois quelconque et tu t’évertues a passer plusieurs couches et éventuellement à poncer jusqu’à avoir un résultat probant …
Ensuite tu prends un bout d’épicéa chez brico truc et tu fais la même chose avec des pigments jusqu’à avoir un résultat identique à ta table d’harmonie. C’est très simple , il ne reste plus qu’à faire ça jusqu’à être fort en vernis . Ça prends des années ;) (moi je me trouve nul mais quand je vois la qualité des retouches qui ont été faites sur la contrebasse de ce sujet , je me dis que certains osent des choses que je ne pensais pas envisageable tant le résultat est hideux )
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Bonjour, quelques nouvelles depuis mon post précédent… Renorenoreno, j’ai suivi ton conseil et j’ai finalement remonté ma cb sans toucher à la réparation existante du manche.

Après discussion avec mon luthier (qui a trouvé la réparation vraiment pas propre, mais ça on s’en doutait !), il m’a chiffré 250€ pour un chevalet et 80€ pour refaire une âme, tout en me prévenant qu’il y’avait un fort risque que la réparation du manche ne supporte pas la mise en tension.

Du coup, vu que je fais déjà un peu de « lutherie » sur mes violons, et que j’ai déjà quelques outils, j’ai finalement décidé de lancer tout seul dans le remontage.
Entre les cordes (EP light d’occase), la pique, le cordier, les mécaniques (tyroliennes Rubner de base), le chevalet (Despiau n°6) et l’âme, je m’en suis sorti pour 320€ de composants, plus l’achat d’une pointe aux âmes qui devrait me resservir.
CBSF_2024-06-10_1.jpg
Pour les mécaniques, pas de soucis finalement, ça passait pile poil. J’ai juste légèrement creusé les joues du chevillier car les vis sans fin dépassent légèrement à l’intérieur des plaques ce qui empêche les mécaniques de plaquer parfaitement sur les joues.

Un peu plus galère pour la pique car le diamètre de la nouvelle poire était largement supérieur à l’ancienne. J’aurai pu aller voir mon luthier pour qu’il me fasse ça d’un coup de lousse, mais je trouvais un peu abusé de lui demander ça alors que j’avais finalement décidé de faire moi-même le chevalet et l’âme… donc création d’un cône en bois avec papier de verre et plusieurs passages du grain 40 à 180.

En enfin, l’âme et le chevalet… pour ça, en plus de mes bouquins de lutherie (manuel de lutherie à l’usage des amateurs d’Altenburger et manuel pratique de lutherie de Roger et Max Millant, orientés violon) je me suis beaucoup inspiré d’une vidéo sur youtube de Thomas & George Martin Violin Makers (« Workshop: Setting up a Double Bass Bridge and Soundpost » - ) que je trouve très instructive (et agréable à regarder pour ne rien gâcher !).

- Pour l’âme, je me suis bien galéré pour définir la longueur. Même en y allant petit à petit, je suis passé d’un coup de trop long à trop court. Du coup, j’ai dû bidouiller en recollant un bout de chute (sacrilège !!!), puis re-petit à petit jusqu’à trouver la bonne longueur et les bonnes coupes haut et bas pour jointer (plus ou moins) parfaitement au dos et à la table. Pour l’instant, je me suis contenté d’un positionnement « standard » dans l’axe du pied du chevalet, en en léger décalage de xxxmm vers le cordier. Avec le recul, j’aurais mieux fait de commencer en m’exerçant avec un tourillon en sapin (6,5€ les 2,5m chez LM…) et ne faire l’âme définitive qu’une fois le geste un peu mieux maitrisé. Du coup, je vais devoir recommander une âme et la refaire, mais cette fois j’aurai déjà une référence.
CBSF_2024-06-10_4.jpg
- Pour le chevalet, j’ai plus ou moins suivi la vidéo, avec plus ou moins de succès… n’ayant qu’un rabot noisette de 8mm, je l’ai assez vite remplacé par la ponceuse à bande pour désépaissir, puis finir à la main. Assez galère et très long pour arriver à reproduire parfaitement la voûte de la table sous les pieds du chevalet au canif, dont je me suis plutôt servi pour dégrossir et encore une fois, finir au papier abrasif. C’est pas encore parfait, j’ai un très léger jour, mais on s’en rapproche ! Je suis parti sur une hauteur de corde standard (6-7-8-9mm) pour commencer, mais petit loupé car j’ai fini avec 6-7-8-7… du coup le sol frise très vite, je vais être bon pour en faire un 2e !
CBSF_2024-06-10_2.jpg
CBSF_2024-06-10_3.jpg
Et finalement, mise en tension progressive en croisant les doigts… et rien n’a bougé depuis (ça va faire 3 semaines). Niveau son, j’ai plutôt eu une bonne surprise, que ce soit en pizz ou à l’archet, donc j’imagine qu’avec un chevalet mieux taillé, une âme d’un seul tenant et quelques réglages sur le positionnement de tout ça, je pourrai en tirer quelque chose de pas mal.

Par contre, pour les mauvais points qu’il me reste à résoudre :
- Je trouve les cordes vraiment dures et le son manque de rondeur.
- Quand je monte dans les positions qui nécessitent le pouce, le son devient plus étouffé en pizz, et ne sort carrément pas à l’archet
- Je ne vais pas couper à un redressage de la touche, car ça frise très vite
En mesurant l’angle des cordes au niveau du chevalet, je trouve 145°. Sur mes manuels, je trouve un angle standard de 155° pour un violon, qui peux descendre à 150° pour un violoncelle… pas de valeur mentionnée pour les cb, mais de ce que je peux voir sur le forum, on resterait sur ces mêmes valeurs. Donc un renversement à revoir, probablement dû à un mauvais positionnement lors du recollage. Je vais tenter de mettre une rehausse au niveau du sillet bas pour corriger ça et essayer de me rapprocher de 150°, ce qui devrait peut-être contribuer à résoudre les 2 premiers points. Par contre, cette rehausse, en diminuant la tension au niveau du chevalet et de la table, risque peut-être d’augmenter la tension au niveau du manche, non ? et dans ce cas, un peu risqué vu la réparation…

Bref, je vais déjà commencer à me refaire la main, et reprise du vernis pour la prochaine étape ! Et à terme, refaire faire un chevalet et réglages fins par mon luthier.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Répondre