Remontage d'une contrebasse désossée

Toutes vos questions sur la lutherie, les réglages etc.
Avatar de l’utilisateur
Bagheera
Membre Actif 2
Membre Actif 2
Messages : 259
Inscription : 13 janv. 2012, 22:41
Localisation : Loire

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Bagheera »

Merci Simon pour ton retour, je trouve croustillant tout ce parcours d'investigation en quête du son !

Et merci pour le lien de cette vidéo, c'est tellement détendant, pour moi ça fait partie des métiers de rêve.

Fait-nous d'autres retours, on veut la suite !
Bon courage !
Mystère et boules de gamme !
Avatar de l’utilisateur
renorenoreno
VIP
VIP
Messages : 1182
Inscription : 26 avr. 2017, 18:50
Localisation : Midi-Pyrénées

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par renorenoreno »

Super ça Simon ! Et oui c’est les mains dans le cambouis qu’on progresse !!!!!
Pour ton chevalet tu peux mettre des molettes , ça règlera ton problème de hauteur . (Sinon il y a une autre astuce : passe en mp )
Pour l’ajustage des pieds sur la table d’harmonie , passe en Mp , si tu veux je t’explique ça en visio . En ponçant, ça fera du mauvais boulot .

Effectivement, sur élever le contre sillet peut être une bonne idée . Le fait de jouer sur la longueur et l’espacement de l’attache cordier peut influer énormément sur la sensation de souplesse de l’instrument

Refais une âme maintenant que tu as la longueur de la première . (De toute façon c’est bien d’en avoir 2 selon les saisons )

Pour le vernis , entraîne toi sur des bouts de bois , pas sur l’instrument….
Simon33
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 6
Inscription : 12 avr. 2024, 08:33

Re: Remontage d'une contrebasse désossée

Message par Simon33 »

Merci Renorenoreno et Bagheera pour ce retour et ces encouragements ! J’ai un peu galéré, mais malgré tout, une grande satisfaction et surtout une énorme partie de plaisir à faire tout ça ! J’ai découvert la lutherie à l’âge de 8 ans, en accompagnant mon grand-père violoniste quand il amenait ses violons chez son luthier, et j’ai toujours gardé ces moments dans un coin de ma tête : ça aurait pu être un métier de rêve pour moi aussi… du coup, j’en veux encore plus :winky:

Pour ce qui est du chevalet, je me suis vraiment chié sur le dessin de la courbure : le chevalet est quasiment symétrique coté mi et sol, au lieu d’être 4-5 mm plus haut côté mi… du coup en effet, molettes et rabaisser mon dessin côté sol ? Merci pour la proposition de visio, je passe en MP pour en discuter !

Il faudrait que je raccourcisse également la longueur de mon attache cordier, car j’ai une longueur de corde vibrante de 107,5cm (c’est en fait une 7/8 et non pas une ¾, en plus c’était écrit dedans :roll: ) et une distance entre le cordier et le chevalet de 16,5cm : on est loin du ratio standard des 1/6e !

Pour l’histoire de renversement, j’ai calculé qu’il me faudrait rehausser de 44mm pour atteindre les 150°, ça commence à faire mastoc ! J’ai l’impression qu’il n’y a que le « Moser Adjustable Bass Nut » de dispo sur le marché, et qui me parait loin de pouvoir rehausser jusqu’à 44mm. Tous les autres rehausseurs semblent faits directement sur mesure, je pense que je vais plutôt m’orienter vers ça. Mais du coup, plein de questions :

- quel bois choisir (j’ai pris un cordier en érable, esthétiquement ce serait bien de faire la rehausse dans le même bois, mais d’un point de vue résistance et sonorité, est-ce qu’il ne vaut pas mieux rester sur de l’ébène ?)

- est-ce qu’il vaut mieux le faire reposer sur l’ancien sillet (avec contact sur l’ancien sillet ou juste sur la table et l’éclisse) ou virer l’ancien sillet et s’appuyer directement sur le tasseau du bas ? Voire carrément entailler un peu plus l’encoche de la table pour que la rehausse (forcément plus imposante que le sillet d’origine) soit en contact uniquement sur le tasseau, et non pas à cheval sur le tasseau + la table ?

- sur les rehausses sur mesure, je vois beaucoup de façons différentes de faire :
o amovible et reposant sur l’ancien sillet, maintenu en place par la pression de l’attache cordier
capotasto_vert.jpg
o amovible et qui semble faire un pont par-dessus l’ancien sillet, contact juste sur la table et l’éclisse, maintenu en place par la pression de l’attache cordier
20419_lead_1183.jpg
o fixe, en remplacement de l’ancien sillet, carrément vissé dans le tasseau à travers l’éclisse
images.jpg
f20237_4372bfb6f5ec40409c347f75f09b3f74~mv2.jpg

Et pour finir, pour le verni, je vais bien entendu me faire la main avant d’attaquer directement sur l’instrument. J’ai l’impression que l’ancien proprio a poncé plus ou moins à blanc les zones d’impact, et a directement appliqué une teinture sur le bois qui a pompé, faisant ces tâches sombres. Vu le résultat, il n’a pas cru bon de revernir par-dessus . J’imaginais reponcer à blanc ces zones pour atténuer ces tâches, appliquer une couche de clearcoat (ou besoin de refaire d’abord une imprégnation de silicate de potassium sur la zone mise à blanc ?) puis les différentes couches de vernis. Là aussi, plusieurs questions :

- j’avais trouvé la gamme Joha chez Hammerl, quelqu’un connais ? D’autres adresses à me suggérer ?

- Cette gamme Joha propose à la fois des « primer » transparents ou déjà colorés et des « coating » transparents, quelle est la différence entre les 2 ?

- en regardant la (dé)composition du verni sur ma cb, je dirais qu’il y’a d’abord un fond tirant sur le jaune or puis des couches de rouge avec des reflets ambre. Est-ce que ce fond jaune peut être obtenu directement avec un primaire déjà coloré (en remplacement du clearcoat) ou c’est bien une ou plusieurs couches de vernis jaune ?

- l’ancien proprio a passé un coup d’abrasif ou de laine d’acier sur la totalité de la table, qui est donc recouverte de micro rayures. J’ai tenté d’estomper ça avec un coup de super Nikco, mais les rayures sont trop importantes (en fait, je dis micro rayures mais on en est plus au stade bonnes grosses rayures !). Y’a-t-il une autre solution que de procéder à un vernis de finition sur la totalité de la table ? Un polissage poudre abrasive + huile d’olive ?

Voilà, désolé j’en écris des tonnes, je ferais mieux d’aller jouer !
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Répondre